Actualité Reportages

Finnair, une nouvelle ère : à bord de l’A350 entre Helsinki et Bangkok (Première partie)

Publié par Tyler Birth

C’était il y a 20 mois : Finnair intégrait au sein de sa flotte le premier des 19 Airbus A350 commandés auprès de l’avionneur européen, devenant ainsi la première compagnie aérienne européenne à opérer ce nouvel avion. Ce premier appareil, immatriculé OH-LWA, prenait son envol pour Helsinki le 7 octobre 2015 à la suite d’une cérémonie de livraison d’envergure au Delivery Center d’Airbus à Toulouse.

Finnair a déjà reçu 9 Airbus A350 dont un dernier livré le 1er juin 2017 (immatriculé OH-LWI).

Les 10 appareils restants ne seront livrés qu’entre cette année et 2023 : Airbus ayant accusé des retards dans la livraison de ce nouvel avion à ses clients (en raison surtout des équipementiers sélectionnés). Finnair en fait malheureusement les frais. En effet, la compagnie aérienne se retrouve dans l’obligation de louer des appareils afin de faire la jonction entre la sortie des A340 de la flotte et l’intégration des A350 dans celle-ci. Cette démarche engendre un surcoût essentiel pour assurer la continuité de ses opérations et ses ambitions.

C’est pourquoi, fin 2017, la flotte de Finnair comptera 11 Airbus A350 si l’avionneur s’en tient à son calendrier de livraison.

En octobre 2015, le blog avait eu le plaisir d’embarquer de Toulouse destination Helsinki afin de livrer à Finnair son nouvel appareil. Quelques mois plus tard, après sa tournée européenne, nous découvrions l’offre de la compagnie aérienne sur une destination long courrier pour un vol inaugural d’exception vers Shanghai.

Nous étions, à cette époque, impressionnés par la qualité des prestations proposées par Finnair à bord de l’Airbus A350.

Ainsi, près de deux ans après son intégration au sein de la flotte, qu’en est-il ? Il nous paraissait utile de proposer un état des lieux de ces mois écoulés avec ce nouvel appareil.

Destination Bangkok pour un reportage à bord de l’Airbus A350 de la première compagnie européenne a avoir opéré cet appareil !

Le vol.

Finnair
AY89 – Airbus A350
Helsinki (HEL) – Bangkok (BKK)
Cabine Business – Siège 5A
Samedi 11 mars 2017

_____________________________

À l’instar de ShanghaiBeijing, Hong-Kong, Londres, Singapour, (…) la capitale Thaïlandaise est l’une des destinations de l’Airbus A350 de Finnair depuis l’aéroport d’Helsinki Vantaa.

L’embarquement est appelé en porte 36E pour ce vol à destination de Bangkok. 

Celle-ci est située au sous-sol de l’aérogare, laissant à présager l’utilisation d’un bus collectif pour rejoindre l’appareil.

Le vol est prévu au départ à 17h05.

Les priorités sont respectées : les passagers voyageant en classe Affaires ou titulaires d’un statut disposent d’une file dédiée. Néanmoins, Finnair ne prévoit pas de bus exclusivement destinés à ces passagers haute contribution pour accéder à l’appareil.

Le bus collectif dépose les passagers aux pieds de l’avion afin qu’ils puissent embarquer.

Les clients Affaires entrent dans l’appareil par la porte 1 gauche, les passagers Economy par la porte 2 gauche. Deux escaliers amovibles sont installés à cet effet.

Embarquement.

L’équipage se tient en porte pour accueillir les premiers passagers.

L’Airbus A350 de Finnair peut accueillir jusqu’à 297 passagers répartis en trois classes de voyage :

  • 46 en Business
  • 43 en Economy Comfort
  • 208 en Economy

L’impression d’espace que l’on ressent en entrant à bord de la cabine Business est agréable. Cette impression est notamment favorisée par l’absence de coffres à bagages centraux dans la première cabine de l’appareil.

Le moodlighting est activé dès l’embarquement où une atmosphère apaisante et bleutée règne.

Le produit Affaires est configuré en 1 – 2 – 1 avec un accès au couloir à tous les sièges. Cette configuration offre une totale liberté de circulation à bord de l’avion à tous les passagers Business.

Le siège.

Finnair a sélectionné le constructeur Zodiac Aerospace pour équiper cette nouvelle cabine Business. Il s’agit du siège Cirrus III. On retrouve ainsi le même siège qu’à bord des appareils d’Air France, Cathay Pacific ou encore American Airlines, dans des versions plus ou moins abouties.

La compagnie aérienne nordique a fait le choix d’une teinte gris ardoise pour son Cirrus. La marque de design finlandaise dSign Vertti Kivi & Co a été en charge des aménagements intérieurs de l’appareil.

L’appui-tête est protégé par une têtière en tissu arborant les codes de la compagnie aérienne.

Celui-ci s’ajuste à la convenance du passager.

Sur le siège est disposé un oreiller, très agréable …

… ainsi qu’une couette, protégée par un blister.

Le pitch est conforme aux standards de la classe Affaires. Un ottoman fait face au siège : il permet d’étendre les jambes et de transformer le fauteuil en véritable lit plat.

L’IFE est conçu par Thales.

L’écran de 16 pouces est encastré dans la structure du siège.

Spécificité intéressante de Finnair : l’IFE permet à tout moment de suivre les différentes étapes du vol telles que le décollage, le service de l’apéritif et du repas, ou bien encore le début de descente et l’atterrissage.

La télécommande du système de divertissement est située à proximité du passager.

Elle jouxte la prise du casque, les prises internationale et USB (pour recharger les appareils énergivores) ainsi que la télécommande permettant d’activer les fonctionnalités du siège.

Télécommande du siège.

Trois positions principales sont prévues (décollage, full flat, et détente). Il est tout à fait possible de personnaliser sa position.

Prise électrique internationale.

Une liseuse individuelle permet au passager de régler la luminosité de son espace personnel.

On regrette l’absence de porte au coffret. Cet espace de rangement est donc inutilisable pendant les phases de décollage et d’atterrissage – au risque de voir les objets glisser.

Au niveau de l’accoudoir (ajustable) se trouve un coffret permettant de stocker d’autres effets personnels.

La tablette est située sous la console latérale.

Celle-ci se déplie pour permettre au voyageur de se restaurer ou de travailler.

L’une des nouveautés de cet appareil demeure l’affichage des pictogrammes de sécurité et réglementaire sur un écran LCD.

Les liseuses individuelles sont protégées par un cache en plastique.

Sur la tablette latérale sont disposés dès l’embarquement une trousse de confort, une paire de pantoufles, et un casque anti-bruit de marque Bose (sous blister). Les accessoires de confort sont dessinés par Marimekko, la maison de design finlandaise.

Le casque anti-bruit Bose est d’excellente qualité !

La trousse de confort contient une brosse à dents, un tube de dentifrice à usage unique, une crème L’Occitane pour les yeux, un soin L’Occitane pour les lèvres, une paire de bouchons d’oreilles et un masque occultant pour la nuit.

Si la compagnie aérienne ne propose pas de pyjama aux passagers Business (y compris sur les vols de nuit), des accessoires supplémentaires de confort sont disponibles sur simple demande. Ils viennent compléter une trousse correctement garnie.

Pantoufles.

De plus, une pochette contenant le menu, la carte des vins, le bon de prise de commande du petit-déjeuner, le formulaire d’immigration et un bordereau de commande pour le duty-free est disposée sur la console latérale dès l’embarquement.

Un verre d’accueil est proposé par l’équipage : champagne, cocktail signature ou eau.

J’opte pour le champagne. Finnair propose un champagne Nicolas Feuillatte à bord.

L’embarquement est terminé : nous repoussons.

Les consignes de sécurité sont présentées « à l’ancienne » compte tenu d’un dysfonctionnement temporaire du système de divertissement sur ce vol. En effet, l’équipage a été amené à redémarrer le système pendant le roulage de l’appareil.

En images.

Roulage.

Alignement.

Rotation.

Les paysages finlandais enneigés sont tout simplement superbes !

L’IFE.

Le système de divertissement est de composition sommaire.

Le menu principal permet d’accéder directement à toutes les fonctionnalités : films, séries, et musiques. Il est également possible de consulter la géovision et les caméras embarquées via cette interface.

Les films sont répartis par catégories : comédies, drames, films d’action, oeuvres classiques, et cinéma du monde.

Les séries télévisées subissent le même traitement : comédies, drames, documentaires, voyages, actualités, et sports.

Sélection musicale éclectique.

Les enfants disposent également de leur propre sélection de films et de séries télévisées.

Une très grande majorité des films sélectionnés sont disponibles en anglais, japonais, coréen, thaïlandais, allemand, français, italien et espagnol. Un très bon point pour Finnair !

Focus sur la géovision.

Plusieurs vues sont proposées telles que la vue de nuit, du côté gauche du hublot, du côté droit ou bien encore la vue depuis le cockpit.

Vue depuis le cockpit.

Suivi de l’appareil.

Le wifi est disponible à bord de ce nouvel avion.

En effet, Finnair rejoint le rang des compagnies proposant du wifi à bord de ses appareils de dernière génération. Particularité : les passagers Business, Finnair Plus Gold et Platinum y ont accès gratuitement.

Pour les passagers Economy et Economy Comfort, les tarifs sont fixés entre 5 EUR (pour 1H) et 15 EUR (pour tout le vol). À 10 000 pieds, il est possible de se connecter au réseau wifi de l’appareil. Un voucher est automatiquement généré sur l’écran des passagers en classe Affaires afin d’offrir une connexion illimitée pendant l’ensemble du vol.

Les prestations.

La nuit commence à tomber quelques minutes avant le début du service.

Le moodlighting orangé est activé en cabine pour le dîner …

… tandis que les membres d’équipage s’affairent dans le galley pour préparer l’apéritif.

Oshibori.

Apéritif.

Il s’agit du cocktail signature de la compagnie aérienne : le Blue Sky, composé de champagne et de liqueur de cassis.

La table est ensuite dressée.

Le dîner est servi au trolley.

L’entrée.

Elle est proposée sur un plateau, accompagnée d’une petite salade.

Fromage de chèvre grillé, carottes et amandes. 

Soupe de céleri rôti, renne séché et crème aigre.

Le pain est servi séparément.

Quel superbe dressage de l’entrée !

Le plat.

Ribs de porc rôti, panais, pomme et sauce à la moutarde.

Le plat est tout simplement excellent !

Fromages.

Finnair sert à bord une sélection de deux fromages.

Dessert.

Mini éclairs.

La prestation impressionne par sa qualité globale.

L’entrée est raffinée et le plat principal savoureux.

Finnair s’attache à proposer à ses passagers des produits frais, originaires de Finlande et c’est un succès culinaire. La compagnie aérienne a fait de la gastronomie son cheval de conquête.

Après le dîner, la cabine s’apaise et un moodlighting à l’ambiance nordique (le Nordic Sky) est activé par l’équipage.

Ventes duty free.

Le Cirrus de Zodiac Aerospace est totalement inclinable et se transforme en véritable lit full-flat. Marimekko signe le design de l’oreiller et de la couette.

Une bouteille d’eau fraiche est déposée par l’équipage. Par ailleurs, le formulaire de commande du petit-déjeuner est récupéré.

1h35 avant l’atterrissage, le petit-déjeuner fait son introduction en cabine.

L’équipage propose différents jus de fruits, accompagnés d’un oshibori avant de procéder à la distribution de la prestation.

Les passagers n’étant pas tous réveillés en même temps, c’est un service au plateau qui est prévu par Finnair lors de cette seconde prestation.

Sur un vol de cette durée, la compagnie aérienne finlandaise prévoit bien évidemment un choix de plat chaud.

Au menu du petit-déjeuner.

Le plateau arrive bien garni.

Frittata à la dinde, oignons et pommes de terre. 

Le plat chaud est décevant et pauvre en goût.

Ciabatta au gouda.

De l’autre côté du hublot, le jour s’est levé …

… et l’arrivée sur Bangkok est imminente.

Les deux caméras embarquées permettent de suivre l’approche soit depuis l’empennage soit avec une vue sous l’appareil.

Bangkok Suvarnabhumi.

Nous atteignons notre point de stationnement, en porte E5.

Tous les passagers Business sont invités à quitter l’Airbus A350 de Finnair par la porte 1 gauche !

Conclusion.

L’Airbus A350 est un véritable atout pour la compagnie aérienne finlandaise.

Elle propose ainsi à ses passagers un produit très qualitatif, plébiscité par les voyageurs.

En mettant l’accent sur son savoir faire gastronomique, la compagnie fait découvrir à ses clients les produits nationaux. Si certains aspects demeurent perfectibles (comme le plat chaud du petit-déjeuner), l’ensemble est de qualité.

Par ailleurs, avec des tarifs très compétitifs sur l’Asie notamment, Finnair impose sa classe Affaires comme une solution incontournable pour les voyageurs.

D’autant plus qu’il est désormais possible de cumuler ses miles sur un compte Alaska Airlines ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire