Actualité Programme de fidélité

Finnair : le nouveau partenaire d’Alaska Airlines !

Publié par Tyler Birth

Alaska Airlines n’en finit plus de faire parler d’elle. Il y a quelques jours, la compagnie américaine lançait une grande campagne d’achat de miles à des tarifs rarement rencontrés. Pour en profiter il faut se rendre sur le site de la compagnie avant le 1er juillet 2017.

La grande nouvelle du jour, c’est l’ajout d’une nouvelle compagnie au portefeuille des partenaires d’Alaska Airlines, et plus particulièrement le programme Mileage Plan. Il s’agit de Finnair, la compagnie finlandaise, membre de l’alliance oneworld.

Cette dernière fait symboliquement son entrée dans le tableau juste en-dessous de la compagnie Condor, qui est devenue partenaire du Mileage Plan il y a seulement quelques semaines.

Contrairement à un partenariat classique comme l’intégration dans une alliance ou le partage de codes, il s’agit ici uniquement de rétribuer en miles les passagers fréquents qui empruntent les lignes des compagnies concernées.

Les membres du Mileage Plan cumuleront des miles en voyageant à bord de Finnair, et les membres de Finnair Plus cumuleront des miles quand ils voyageront à bord des appareils Alaska Airlines.

Du côté de la compagnie basée à Seattle, la générosité est clairement de mise ! En témoigne le tableau d’accumulation que l’on retrouve sur la nouvelle page dédiée.

En classe Economy, la grande majorité des classes de voyage permettront de cumuler 50%, et les classes les plus discountées, un minimum de 25% – avec cependant un plancher à 500 miles même pour les vols plus courts que cette distance.

En Business, les gains sont très importants même en tarif promotionnel avec 125% de miles statut, et 225%, minimum (!), de miles à proprement parlé. Pour les classes plus onéreuses, ce sont 200% de miles statut qui tomberont dans l’escarcelle du membre du Mileage Plan, et 300% de miles-prime grâce au bonus additionnel ayant fait son apparition en début d’année.

Pour les membres Gold MVP du programme de fidélité, un bonus lié au statut de 100% s’ajoute à cette somme, soit 400% de miles. Difficile de rêver mieux.

Pour ce qui est de l’utilisation des miles pour voyager à bord de Finnair, il faudra en revanche attendre l’automne.

Finnair à San Francisco.

Cette annonce va de pair avec l’arrivée prochaine de Finnair sur la côte Ouest des Etats-Unis. A partir du mois de juin et jusqu’en septembre, la compagnie opérera trois vols hebdomadaires, en Airbus A330, entre Helsinki et San Francisco. Il sera ensuite possible de transiter sur des vols Alaska Airlines pour ceux qui continuent leur voyage vers le nord-ouest du continent.

En Europe, c’est au départ d’Oslo que l’on retrouve le tarif le plus intéressant en Business, avec un aller-retour à 2 379 EUR.

Copyright © 1996-2017 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Ce routing en tarif promotionnel ferait gagner près de 15 000 miles aller-retour grâce au gain de 125%. Soit un coût par miles de 16 centimes pour un membre basique, et 8 centimes pour un membre Gold MVP.

Cet indice ne fait pas de ce tarif un bon plan, mais il demeure intéressant dans la mesure où Alaska Airlines permet de généreuses possibilités de rédemption, à quoi s’ajoute la possibilité d’acheter des miles à seulement 2 centimes l’unité pour compléter le solde.

Alaska Airlines fera-elle son entrée dans une alliance ?

Le départ de Delta Air Lines de la liste des compagnies partenaires est une bien mauvaise nouvelle, la compagnie étant membre SkyTeam. La balance penche, depuis, légèrement plus en faveur de oneworld bien que Air France, KLM ou encore Korean Air et Aeromexico subsistent dans cette fameuse liste.

La présence de American Airlines, British Airways, Cathay Pacific, Japan Airlines, LATAM, Qantas, et à présent Finnair, ressemble à s’y méprendre à un rapprochement : la liste des membres oneworld étant quasiment au complet.

Mais Alaska ne fera très probablement pas ce choix. La compagnie aime à se définir comme un électron libre dans le paysage des compagnies nord-américaines. On le perçoit aisément quand on voit figurer des compagnies au profil identique comme Icelandair en Europe, Emirates dans le Golfe, ou encore Hainan en Asie.

Par ailleurs, l’arrivée de Condor et la fusion dont le processus a démarré avec Virgin America envoient un double signal fort : la compagnie n’appartient ni à SkyTeam ni à oneworld. La compagnie allemande étant dans le giron de Lufthansa, et par le renforcement avec l’autre américaine qui assumait également ce profil.

Conclusion.

Alaska Airlines continue de se démarquer avec un programme de fidélité qui n’a pas succombé à l’appel du revenue-based et les funestes projets contre les voyageurs qui vont souvent avec.

Là où Delta, United, et enfin American ont revendiqué ce virage stratégique, Alaska continue de croire que la distance parcourue pondérée par la classe tarifaire est le meilleur moyen de satisfaire ses passagers et les titulaires d’un compte Mileage Plan.

Tyler.

 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire