Actualité Bonnes affaires

Air France modifie les billets achetés pendant le mistake fare, Expedia rembourse !

Publié par Tyler Birth

Il y a tout juste une semaine, Expedia commercialisait par erreur des billets Air France La Première au départ de la Turquie à un tarif défiant toute concurrence. Ainsi, il était possible de rejoindre Johannesbourg pour seulement 1 600 EUR ou encore Sao Paulo pour moins de 2 000 EUR, aller – retour. On sait depuis le précédent mistake fare Air France La Première au départ de Los Angeles ou San Francisco à destination de Londres à moins de 1 200 EUR (aller – retour) que la compagnie aérienne tricolore n’honore généralement pas ces erreurs ; ce qui peut toutefois se comprendre compte tenu du véritable manque à gagner que celle-ci génère. Chez The Travelers Club, nous vous avions par ailleurs déconseillé d’acheter un billet, subodorant l’issue qui allait être donnée à cette erreur de tarif.

Air France modifie le billet, Expedia le rembourse.

Les (mal)heureux clients ayant réservés un billet Air France La Première sur Expedia la semaine dernière ont commencé à recevoir, de la part de l’OTA, un mail les informant de changements apportés à leurs dossiers de réservation par la compagnie tricolore.

Il ne s’agit cependant pas d’une modification de la date de voyage, de l’heure de départ ou même du routing mais un changement de la classe de voyage. De Première classe, les voyageurs se rendront à Johannesbourg ou à Sao Paulo en cabine … Economy.

Dossier de réservation avant les changements.

Dossier de réservation après les changements.

Bien entendu, compte tenu du changement dans les cabines de voyage, il semble logique que les clients puissent demander le remboursement de ces billets. Une prestation a été payée (en La Première), elle n’est pas honorée par la compagnie (puisque le voyageur est amené à voyager en Economy).

Bien entendu, ce n’est pas la résolution la plus facile de l’affaire. Il aurait été plus pratique que les billets soient purement et simplement annulés comme le cas s’est souvent produit ces dernières années.

D’autant plus que la modification dans la classe de voyage reviendrait à payer un aller – retour en cabine Economy, vers Sao Paulo, près de 2 000 EUR par personne …

… d’autant plus que celui-ci, aux mêmes dates, est facturé 747 EUR (soit presque 3 fois moins cher).

Conclusion.

Indépendamment de ce cas précis, on en viendrait presque à s’interroger sur l’avenir des mistake fare. En effet, on voit de moins en moins de compagnies aériennes honorer leurs erreurs qu’elles commettent.

Je vous parle peut être d’un temps que les moins de 2 ans (et oui …) ne peuvent pas connaître, mais j’ai à titre personnel eu l’occasion de voyager fréquemment sur le compte de ces bons tarifs : Bangkok depuis Oslo à 500 EUR aller – retour en Business avec Qatar Airways, Singapour depuis Tunis à 2 800 EUR aller – retour en La Première avec Air France, New York depuis Oslo à 400 EUR aller – retour en Business avec British Airways et American Airlines, et bien d’autres.

Quelles sont véritablement les règles ? Quand la décision est-elle prise par une compagnie aérienne d’honorer l’erreur ? Est-ce lorsqu’un nombre mineur de billets a été émis ?

Finalement, la recherche d’un tarif, l’excitation provoquée par un billet déniché à très bon prix … bref, ce qui faisait le charme de notre (mon) métier, tend à disparaître …

Mais rassurez-vous, il y aura toujours la possibilité de vous proposer de belles offres, autant en matière de prix que de produit ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

  • Selon les termes du code civil le prix ayant été entendu payé et accepté la vente est parfaite. AF sera obligée d’honorer la prestation en première si les clients entreprennent une démarche judiciaire devant le tribunal d’instance

Publier un Commentaire

x