De Helsinki à Bangkok, à bord de l’Airbus A350 de Finnair
De l’Asie à l’Amérique du Nord, Finnair s’adapte à la demande de ses passagers
Entretien avec Javier Roig, directeur général de Finnair pour l’Europe du Sud et EMEA

De l’Asie à l’Amérique du Nord, Finnair s’adapte à la demande de ses passagers.

Basée à Helsinki, Finnair est la compagnie aérienne spécialisée dans le transport de passagers et de marchandises entre l’Asie et l’Europe via la route la plus courte du Nord, c’est un fait : sa réputation la précède. Mais, à l’instar d’autres opérateurs, la compagnie aérienne a été confrontée ces deux dernières années à de lourdes restrictions l’empêchant de déployer ses ailes vers son continent phare. Malgré une reprise de la demande liée notamment à l’allègement des restrictions en Asie, Finnair a su développer en parallèle une offre alternative vers d’autres marchés, jugés jusqu’à présent secondaires. En effet, l’Amérique du Nord a récemment bénéficié de tout l’intérêt de la compagnie aérienne nordique, choix judicieux conforté par les conséquences du conflit en Ukraine.

Fin mars 2022, à l’aube de la nouvelle saison IATA, Finnair a été contrainte d’actualiser son programme de vols pour l’été 2022 suite aux impacts de la fermeture de l’espace aérien russe sur ses opérations vers l’Asie. Cependant, la compagnie aérienne desservira depuis son hub d’Helsinki près de 70 destinations européennes, 5 destinations nord-américaines et 8 destinations asiatiques (tout en introduisant notamment une toute nouvelle destination : Bombay en Inde).

Si le programme de vols a nécessité quelques aménagements, Finnair confirme maintenir en grande partie ses opérations.

« Nous augmentons nos opérations pour la saison estivale jusqu’à plus de 300 vols quotidiens. Nous continuons à desservir nos principales destinations en Asie malgré l’allongement des temps de vols pour contourner l’espace aérien russe fermé. Nous maintenons également une excellente offre en Europe et en Amérique du Nord. » – Ole Orvér, Directeur Commercial de Finnair.

Par ailleurs, eu égard à ces annulations de vols long-courriers vers l’Asie, les fréquences sur le réseau européen sont ajustées par Finnair dans la mesure où il y a moins de passagers en connexion sur son réseau global.

Vers l’Asie.

Le nouveau programme de vol de Finnair prévoit les dessertes de :

  • Bangkok, Delhi, Singapour et Tokyo par une rotation quotidienne
  • Séoul avec 3 vols hebdomadaires
  • Hong Kong avec 2 rotations par semaine
  • Shanghai avec 1 vol hebdomadaire

De plus, la compagnie aérienne a annoncé l’ouverture d’une nouvelle destination en Inde desservie 3 fois par semaine : Bombay. À noter que les vols à destination de Bombay sont ouverts à la vente depuis le 5 avril 2022 sur le site de Finnair.

Pour l’heure, en raison notamment de la fermeture de l’espace aérien russe, Finnair suspend ses vols vers Haneda, Osaka, Nagoya, Sapporo et Fukuoka, soit près de 40 vols par semaine au total.

Seul le vol à destination de Narita à Tokyo, rallongé du fait de la situation, est maintenu par la compagnie aérienne.

Enfin, la compagnie aérienne reporte également l’ouverture de sa nouvelle liaison en Corée du Sud à destination de Busan.

Vers l’Amérique du Nord.

Finnair poursuit son développement sur le continent nord-américain depuis son hub basé à Helsinki.

En effet, le 27 mars 2022, Finnair a inauguré sa nouvelle route vers l’aéroport de Dallas Forth Worth. Elle opère désormais vers cette destination à raison de 4 vols hebdomadaires et propose, en complément, des connexions rapides et fluides aux États-Unis sur le réseau d’American Airlines, compagnie aérienne membre de l’alliance oneworld, à l’instar de Finnair.

La route est opérée en Airbus A350-900, le dernier né des avions long-courrier de l’avionneur européen, fleuron de la flotte de la compagnie finlandaise.

À compter du 1er juin 2022, Finnair lancera la desserte de Seattle à raison de 3 vols par semaine.

Opéré en Airbus A330-300, l’appareil quittera Helsinki à 17h55 pour se poser sur le sol américain à 17h40. Dans le sens retour, il quittera Seattle à 19h20 et se posera en Finlande à 14h50.

Les vols AY33 et AY34 sont programmés les :

  • lundi
  • mercredi
  • vendredi

Enfin, la compagnie assurera des vols quotidiens vers New York (JFK) et Chicago ainsi que des vols 3 fois par semaine vers Los Angeles. Finnair proposera également des vols quotidiens de Stockholm-Arlanda à destination de New York (JFK) et Los Angeles à raison de 4 rotations par semaine.

Vers l’Europe.

La compagnie finlandaise dessert quotidiennement près de 70 destinations européennes, à raison notamment de plusieurs fréquences hebdomadaires :

  • Stockholm
  • Copenhague
  • Oslo
  • Tallinn
  • Riga
  • Vilnius

Par ailleurs, en France, Finnair assure d’ores et déjà 3 vols par jour depuis le mois d’avril, prévoit 5 vols quotidiens à partir du mois de mai entre ParisCharles de Gaulle et Helsinki et, au plus fort de la saison, jusqu’à 7 vols par semaine entre Nice et Helsinki.

Avec des connexions fluides et rapides vers le réseau long-courrier de la compagnie aérienne, Finnair est l’un des transporteurs les plus efficaces entre l’Europe et l’Asie, notamment.

Conclusion.

Finnair sait s’adapter et positionner son offre là où la demande se trouve.

La compagnie aérienne a repensé son programme de vol pour la saison été IATA tout en continuant de développer ses destinations sur le réseau nord-américain.

La fermeture de l’espace aérien russe n’a pas été une bonne nouvelle pour Finnair qui, au lendemain de la pandémie, doit faire face à une augmentation des temps de parcours vers l’Asie ; continent qui rouvre, petit à petit, ses frontières, de manière disparate.

Avec deux nouvelles routes aux États-Unis, c’est tout un positionnement que Finnair réinvente. Un point positif pour la joint-venture transatlantique ! 😉

Tyler.

À suivre > Entretien avec Javier Roig, directeur général de Finnair pour l’Europe du Sud et EMEA

x
BoardingArea