Le tourisme, dans sa globalité, a été l’un des secteurs d’activité le plus touché par la pandémie de coronavirus. Contraints de fermer temporairement leurs frontières, de nombreux territoires – qui vivent principalement du tourisme – ont vécu des mois difficiles. Ainsi, dès l’amélioration de la situation pandémique, on a récemment assisté à une vague de réouverture des territoires afin d’accueillir, dans des conditions optimales, les touristes du monde entier cet été. Aussi bien l’Espagne, que l’Italie, que la Grèce ou encore les Pays-Bas ont, par exemple, annoncé les mesures qu’ils entendaient prendre dans les semaines à venir pour profiter pleinement des bénéfices de la saison estivale. La Polynésie française vient également d’annoncer sa réouverture aux touristes à compter de la mi-juillet 2020.

Crédit : The Travelers Club

Réouverture des frontières.

À compter du 15 juillet 2020, la Polynésie française suspend l’obligation de mise en quarantaine de 2 semaines à l’arrivée des voyageurs sur le territoire national. Cette mesure avait, à n’en pas douter, lourdement impacté le tourisme local. Désormais, le gouvernement polynésien impose la réalisation d’un test de dépistage du coronavirus avant leur départ et informe les voyageurs qu’ils pourront être aléatoirement testé pendant leur séjour.

Ainsi, les visiteurs devront passer un test PCR (Transcriptase inverse-Réaction en Chaîne par Polymérase, ndlr) au plus tard 72 heures avant le départ pour la Polynésie française. Les résultats du test devront être présentés lors de l’enregistrement. En cas de résultat positif au coronavirus, le voyageur ne pourra pas embarquer vers sa destination.

Par ailleurs, les voyageurs qui ont été testés positifs au coronavirus plus de 3 semaines avant le départ et qui disposent d’un certificat d’immunité prouvant le complet rétablissement seront exemptés de cette exigence.

Enfin, le Ministère de la Santé et de la Prévention de la Polynésie française a annoncé qu’il testera, au hasard, un panel de voyageurs pendant leur séjour (dès le 4ème jour de leur séjour) et ce, même en l’absence de tests à l’arrivée.

Indépendamment de ces tests, le gouvernement local imposera :

  • la souscription à une assurance internationale voyages pour les visiteurs non résidents (celle de la carte bancaire, à l’instar d’American Express ou Visa, est acceptée)
  • la signature d’une déclaration d’engagement à suivre les mesures sanitaires et l’auto-diagnostique des symptômes du coronavirus
  • de remplir un formulaire d’information concernant le séjour incluant l’itinéraire, les modalités d’hébergement, de transfert, …

Crédit : The Travelers Club

Conclusion.

De plus en plus de pays impose la présentation des résultats d’un test de dépistage du coronavirus datant, au maximum, de 3 jours avant le départ.

La Polynésie française rouvre ses portes aux touristes à compter du 15 juillet 2020 : une note positive pour l’économie locale.

Pour mémoire, aucun cas actif du virus n’est actuellement recensé sur le territoire national.

 

 

Tyler.

x
BoardingArea