Tandis que l’on parle de plus en plus d’accords de réciprocité entre les pays de l’espace Schengen, afin notamment de permettre à ses ressortissants de circuler librement malgré la pandémie de coronavirus, deux pays se sont illustrés récemment en imposant de lourdes restrictions. Ainsi, le Royaume-Uni et l’Espagne avaient, jusqu’à présent, décrétés que les voyageurs, indépendamment de leur nationalité, ne pourraient pas soit accéder au territoire national soit être dispensés d’une mise en quarantaine. Les lignes bougent côté espagnol depuis l’annonce hier du Premier Ministre.

Une vraie saison estivale en Espagne.

Hier, le Premier Ministre espagnol a déclaré, lors d’une conférence de presse télévisée, que le pays commencerait à accueillir de nouveau les touristes à partir du mois de juillet 2020 et que le secteur du tourisme devrait, dès maintenant, commencer à s’y préparer.

« (…) certains secteurs, comme l’hôtellerie et le tourisme, ont un rôle fondamental à jouer dans la création d’emplois. Le moment est maintenant arrivé. Je vous annonce qu’il y aura une véritable saison touristique cette année et j’invite tous les établissements qui accueillent des touristes à commencer à se préparer dès aujourd’hui pour reprendre leur activité dans quelques jours. » – Pedro Sánchez, Premier Ministre d’Espagne.

L’Espagne vit notamment du tourisme. Chaque année, ce sont plus de 80 millions de visiteurs qui investissent le pays pour profiter de leurs congés. Le Premier Ministre a appelé hier les espagnols à planifier d’ores et déjà leurs vacances d’été, de préférence en Espagne, et a précisé que les voyageurs seraient accueillis dans des conditions de sécurité optimales.

« Désormais, les touristes étrangers peuvent planifier leurs vacances dans notre pays. (…) Nous garantirons que les touristes ne courront aucun risque et qu’ils ne nous apporteront aucun risque. » – Pedro Sánchez, Premier Ministre d’Espagne.

Néanmoins, pour Pedro Sánchez, le tourisme sera, dès cette année, durable, plus responsable.

« Il n’y aura pas de débat entre la santé et les affaires. Le tourisme espagnol aura désormais deux caractéristiques : la durabilité environnementale et la sécurité sanitaire. » – Pedro Sánchez, Premier Ministre d’Espagne.

Pour l’heure, les modalités d’accueil n’ont pas encore été précisées.

Ainsi, nous ne savons pas si toutes les nationalités seront accueillies de la même manière sur le territoire national (les ressortissants de l’espace Schengen uniquement ? Ceux du monde entier ?) ni à quelle date les premiers touristes pourront voyager vers l’Espagne.

Autant de données nécessaires pour permettre, comme le Premier Ministre le demande, de planifier des vacances dans son pays.

Crédit : Internet

Conclusion.

Le tourisme est fondamental pour l’Espagne. Il fait tourner l’économie. Se priver d’une saison estivale serait catastrophique pour le pays qui a consacré 200 milliards d’euros pour son plan de soutien de l’économie pendant la pandémie du coronavirus.

L’Espagne a fortement été touchée par la crise.

Le pays s’est strictement barricadé afin de limiter la propagation du virus sur le territoire national.

Si l’intention du Premier Ministre est de faire revenir les voyageurs vers son pays dès le début du mois de juillet 2020, dans à peine plus d’un mois, les modalités d’accueil devront rapidement être communiquées.

Tyler.

x
BoardingArea