Comme nous sommes loin de juin 2017 où le Boeing 737 MAX 10 était la star incontestée du salon aéronautique du Bourget. À cette époque, l’avionneur américain avait enregistré pas moins de 361 commandes pour la plus longue version de son Boeing 737 remotorisé. Créé pour concurrencer l’Airbus A321neo, le nouveau-né de l’avionneur américain ne devait entrer en service qu’à l’horizon 2020.

Vendredi à Renton (état de Washington), Boeing a fait prendre l’air pour la première fois à son 737 MAX 10. Mais ce triste roll-out, qui démontre en quelque sorte l’entêtement de l’avionneur américain avec son appareil remotorisé, n’a été rendu possible que pour féliciter les équipes qui ont oeuvré à l’arrivée de cet appareil plus que pour fêter, sous les yeux du monde entier, ce nouvel avion.

« Aujourd’hui, il ne s’agit pas uniquement d’un nouvel avion. Cela concerne aussi les personnes qui le conçoivent, le construisent et le soutiennent. La concentration constante de nos équipes en matière de sécurité et de qualité montre notre engagement envers nos clients, les compagnies aériennes et toutes les personnes qui voyagent à bord d’un avion Boeing. » – Mark Jenks, vice-Président de Boeing en charge du programme 737

Boeing 737 MAX 10.

En tout, ce sont plus de 550 Boeing 737 MAX 10 qui ont été commandés à l’avionneur américain par une vingtaine de compagnies aériennes. United est la principale cliente de Boeing pour cet avion remotorisé avec pas moins de 100 avions dans les carnets de commande. On retrouve également FlyDubai ou encore Lion Air avec 50 avions commandés par chacune.

Pour mémoire, le Boeing 737 MAX 10 est la version la plus longue de cet avion remotorisé. À ce titre, il permet d’accueillir jusqu’à 230 passagers à son bord.

En contrepartie, c’est également celui qui dispose du rayon d’action le moins important des trois (en comparaison avec les Boeing 737 MAX 8 ou MAX 9).

Crédit : Boeing

Créé pour concurrencer l’Airbus A321neo, compte tenu de la situation actuelle, Boeing n’a pas d’autres projets en cours pour son MAX 10 ; à la différence d’Airbus qui a, depuis, débuté la commercialisation de son A321LR et annoncé son A321XLR.

Conclusion.

Le temps des turbulences n’est pas terminé pour Boeing.

Le roll-out, en catimini, de son Boeing 737 MAX 10 en est la preuve.

Pour l’heure, nul ne sait quand le 737 MAX sera autorisé à reprendre les airs …

Un bien triste lancement pour ce nouvel avion.

Tyler.

x
BoardingArea