Mi-mai, nous évoquions les mauvais résultats commerciaux de Boeing depuis le début de l’année et tout particulièrement ceux d’avril 2019. Plombé par l’arrêt des opérations de Jet Airways mais aussi et surtout par l’immobilisation de la flotte mondiale de Boeing 737 MAX 8 depuis le mois de mars, l’avionneur américain a vu son nombre de commandes et de livraisons chuter.

Consécutivement au terrible crash de l’appareil d’Ethiopian Airlines le dimanche 10 mars 2019 seulement quelques minutes après son décollage, la flotte mondiale de Boeing 737 MAX 8 a été immobilisée avec l’interdiction formelle de voler. Nous avons tous en tête, par exemple, les images impressionnantes d’avions stockés (déjà livrés ou en attente de livraison) à l’instar de ceux de Southwest, la compagnie aérienne américaine.

Crédit : Internet

En effet, si le Boeing 737 MAX 8 n’est pas autorisé à prendre les airs (commercialement parlant), une exception subsiste : celle du vol de convoyage. Ainsi, afin de stocker les avions déjà livrés (et immobilisés en mars), les compagnies aériennes ont la possibilité de faire voler leurs avions vers leur terre, dans l’attente de la reprise des opérations.

C’est ce que Norwegian a souhaité faire.

La compagnie aérienne low cost est une bonne cliente de ce type avion. Cette dernière détient déjà en flotte 21 Boeing 737 MAX 8.

Crédit : FlightRadar24

Certains nouveaux avions, non livrés, ont été stockés par Boeing directement.

Crédit : FlightRadar24

D’autres, déjà livrés, sont rapatriés par la compagnie aérienne comme c’est le cas de l’avion immatriculé SE-RTB.

En effet, le Boeing 737 MAX 8 était, depuis plusieurs mois, immobilisé à Malaga. Afin de rejoindre Stockholm, Norwegian a organisé le vol de convoyage DY8922 le 11 juin 2019.

Mais voilà, à l’approche de la frontière allemande, les autorités locales ont refusé à l’appareil la possibilité de survoler leur sol.

L’avion a ensuite été contraint de patienter dans un circuit d’attente entre Metz et Nancy …

Crédit : FlightRadar24

…  avant d’être autorisé à se poser, sur le sol français, sur la plateforme de Châlons – Vatry.

Actuellement, le Boeing 737 MAX 8 de Norwegian demeure immobilisé en région parisienne.

Tyler.

HT : News Inflight

(Crédit photo de couverture : Antonio Rodrigues / netAirspace.com)

x
BoardingArea