C’était à prévoir, l’annonce de la compagnie aérienne privée indienne ne surprendra donc personne. En effet, Jet Airways a annoncé aujourd’hui la suspension, qu’elle espère temporaire, de ses activités.

Depuis plusieurs mois, la compagnie aérienne a assisté à sa propre descente aux enfers faute de pouvoir faire rentrer de l’argent dans les caisses. Ainsi, comme nous l’évoquions, les caisses de la compagnie aérienne indienne privée sont désespérément vides depuis plusieurs mois. Plus encore, celle-ci affiche un compte débiteur de plus d’un milliard de dollars, la plaçant dans l’incapacité financière de payer les loyers de ses avions ou même de rémunérer son personnel. Alors nous avions tous plus ou moins cru au sauvetage inespéré de Jet Airways par ses investisseurs marqué notamment par le départ de son Président-fondateur Naresh Goyal, fin mars 2019.

Un sauvetage qui prenait déjà, il y a quelques jours, une mauvaise tournure.

En effet, nous constations samedi dernier que Jet Airways n’opérait déjà plus qu’une flotte restreinte de 5 appareils. De plus, la compagnie aérienne ne disposait plus des autorisations nécessaires (émanant de l’État indien) pour prendre les airs à l’international. Pour mémoire, jusqu’aux déboires financiers, la flotte de Jet Airways dépassait les 120 avions.

 

Hier soir, Jet Airways a été informée par la SBI (la Banque d’État de l’Inde, ndlr), au nom du consortium de prêteurs indiens, qu’elle n’était pas en mesure de valider sa demande de financement. Étant donné qu’aucun financement d’urgence de la part des prêteurs ou de toute autre source n’est disponible (y compris de l’État indien), la compagnie aérienne ne sera pas en mesure d’assurer le financement des services essentiels (carburant, personnel, …) au maintien de ses opérations aériennes.

Le sauvetage est donc avorté et Jet Airways est désormais dans l’obligation immédiate d’annuler l’intégralité de ses vols.

Ainsi, le dernier vol de la compagnie aérienne a été programmé aujourd’hui.

Crédit : Reuters

Après 25 ans de bons et loyaux services, Jet Airways espère désormais que de nouvelles sources de financement verront prochainement le jour. En ce sens, les prestations indispensables aux passagers et à la reprise rapide des opérations seront conservées à bord jusqu’à nouvel ordre.

« Les déclarations d’intérêt ont été reçues et les documents de soumission ont été envoyés aux destinataires éligibles aujourd’hui. Les documents de candidature ont notamment sollicité des plans pour une relance rapide de la compagnie. Le processus de candidature s’achèvera le 10 mai 2019 (…) Nous travaillons activement pour faire en sorte que ce processus conduise à une solution viable pour la compagnie aérienne. » – Déclaration du consortium de prêteurs.

Les passagers, déjà fortement impactés depuis les premières annulations de vols, se verront contactés par tous les moyens à disposition des équipes de Jet Airways. Malheureusement, la compagnie aérienne n’aura que très peu – voir aucune – solution à proposer à ces malheureux détenteurs d’un titre de transport.

Conclusion.

Seul un nouveau financement, émanant d’un nouvel actionnaire potentiel, permettra de relancer les opérations de Jet Airways.

Pour l’heure, toutes les activités de la compagnie sont au point mort.

Le groupe franco-néerlandais Air France – KLM perd donc un partenaire privilégié avec lequel elle avait renforcé ses liens ses dernières années.

Prochaine échéance ? Le 19 mai 2019.

Espérons que Jet Airways renaîtra de ses cendres.

Tyler.

x
BoardingArea