Les Dossiers de Tyler Birth - Archives

[LES DOSSIERS DE TYLER BIRTH] SWISS, le renouveau de la compagnie helvétique ! (Deuxième partie)

Publié par Tyler Birth

Les Dossiers de Tyler Birth : SWISS, le renouveau de la compagnie helvétique !

Première partie – SWISS, une pièce maîtresse du Lufthansa Group
Deuxième partie – Rencontre avec les représentants de la Communication Corporate de SWISS
Troisième partie – Embarquement à bord du Boeing 777-300ER de SWISS destination Bangkok
Quatrième partie – La nouvelle identité des salons de SWISS

Rencontre avec les représentants de la Communication Corporate de SWISS

La flotte.

« Nous sommes entièrement satisfaits de la composition actuelle de notre flotte »

Tyler Birth – 2016 était une année de transition pour SWISS, avec notamment l’introduction du Boeing 777-300ER et du CS100 au sein de la flotte : lequel de ces deux avions est le plus emblématique de l’année écoulée ?

Communication Corporate SWISS – Les deux ! Par exemple, le Boeing 777-300ER met en avant une technologie sophistiquée tout en offrant d’excellents niveaux de fiabilité et de confort pour nos équipes et à nos passagers. Le CS100 apporte quant à lui de nouveaux points de référence en termes de confort en vol, d’économie d’exploitation pour la compagnie et de références environnementales.

TB – Quels sont vos retours « client » à propos de vos deux nouveaux avions ?

CCS – Nous avons reçu de remarquables retours de la part de nos clients concernant ces deux biréacteurs.

TB – Regardez-vous toujours les avions de nouvelle génération de chez Boeing (B787, B777X) et de chez Airbus (A320NEO/A330NEO/A350) ou êtes-vous satisfait de votre flotte actuelle ?

CCS – Nous contrôlons constamment les développements du secteur mais pour l’instant nous sommes entièrement satisfaits de la composition actuelle de notre flotte.

TB – L’Airbus A340 est le dernier avion quadrimoteur (donc plus cher) de votre flotte : planifiez-vous finalement de tous les remplacer ou d’en mettre les intérieurs à jour ?

CCS – Nous équiperons nos cinq Airbus A340-300 restant de nouvelles cabines dans les trois classes de voyage. Après cette reconfiguration des appareils, nos A340 pourront accueillir jusqu’à 223 passagers dont en Première classe, 47 en classe Affaires et 168 en classe Economy. La nouvelle Première classe sera étroitement modelée sur celle du Boeing 777-300ER. Les sièges de la classe Affaires seront également ceux du 77W tandis que la classe Economy sera dotée d’un nouveau type de siège. Enfin, le nouveau système de divertissement en vol sera celui utilisé actuellement sur les Triple-7 de la flotte.

DSC02303

TB – Le CS100 (aussi bien que le CS300 arrivant prochainement) peut couvrir selon le constructeur jusqu’à 6 000km : planifiez-vous de l’opérer sur des vols plus longs vers l’Afrique, l’Amérique, l’Asie Centrale ou le Moyen-Orient ?

CCS – Les CSeries remplacent progressivement notre flotte d’Avro RJ100 au même titre que d’autres avions quittant notre flotte destinée à nos opérations européenne. Par conséquent, le CSeries sera opéré sur toutes nos routes à travers l’Europe. Nous ne planifions donc pas d’opérer le CSeries sur le long courrier.

Image0013

Le produit.

« SWISS est la seule compagnie européenne à proposer une offre globale comprenant trois classes de voyage (First, Affaires, Economy) sur tous ses vols long-courriers »

TB – Quelles sont les principales forces de SWISS ?

CCS – Avec notre engagement qualité, nous visons à fournir un produit et un service haut de gamme, cohérents en tous points. SWISS étant relativement une « petite » compagnie aérienne, nous pouvons fortement nous concentrer sur le service personnalisé et l’attention portée aux clients. C’est ce que nous nous efforçons de réaliser au quotidien, sur chaque vol et à chaque étape de la relation client.

TB – Votre compagnie met en avant ce que la Suisse a à offrir de meilleur, à bord comme sur le terrain : quels sont les objectifs de cette démarche ? Quels sont les grands noms avec lesquels vous collaborez et comment se passe le processus de sélection de vos partenaires ?

CCS – Transmettre la culture suisse est l’un de nos objectifs parce que c’est cette culture que nous défendons. Nos passagers peuvent ressentir cette culture, partout dans nos cabines. Nous voulons que nos clients suisses se sentent comme à la maison et donner à nos clients internationaux la possibilité de déguster des produits typiquement suisses avant même qu’ils arrivent dans notre pays. Cela inclut pour tous les passagers nos célèbres chocolats suisses, notre sélection de produits servis à bord et notre sélection de divertissements, sans oublier nos kits de voyage qui contiennent des produits de haute qualité issus de fabricants suisses réputés comme La Prairie en Première classe.

Nous travaillons également très étroitement avec les designers suisses. Les couvertures et oreillers de notre Première classe, par exemple, sont le travail de la créatrice suisse Caroline Flueler. En outre, Flueler est responsable de la conception des housses de siège, des couvertures et des oreillers dans les trois classes de la flotte intercontinentale de SWISS. Au sol, dans nos nouveaux salons, nous coopérons également étroitement avec des marques suisses renommées comme Vitra ou de Sede.

DSC02273

TB – En 2016, vous avez inauguré les nouveaux salons à l’aéroport de Zurich : la qualité des infrastructures et des services est impressionnante ! Que vous en ont dit vos clients ?

CCS – Les commentaires des clients sont très positifs, en particulier en ce qui concerne l’offre « Food & Beverage« , le service amical de nos équipes ainsi que les locaux et l’atmosphère qui y règne, y compris la superbe terrasse !

TB – À bord de votre nouveau Boeing 777-300ER, vous avez travaillé avec Thompson Aero en classe Affaires. Quelles étaient les ambitions de SWISS pour cette cabine de voyage, en offrant ces sièges (Vantage) aux personnalisations améliorées ?

CCS – L’objectif clair était de développer davantage ce que nous avions déjà sur la flotte existante (par exemple, à bord de nos Airbus A330-300). Nous voyons nos intérieurs d’avions comme des facilitateurs, ce qui permet à nos équipages de servir nos clients de la meilleure façon possible et dans un environnement leur permettant de « se sentir à la maison ». Le sentiment que nous nous efforçons d’atteindre n’est autre que la création d’une atmosphère calme et relaxante. Les tons chauds et terreux que nous utilisons dans nos cabines ont été introduits en 2003, alors que la plupart des autres compagnies aériennes étaient encore dans leur « phase bleue ». Depuis, nous avons développé nos produits, cherché à apporter des matériaux raffinés et sélectionnés d’autres couleurs jusqu’à obtenir ce que nous avons installé dans nos nouveaux Boeing 777-300ER.

En classe Affaires, nos clients peuvent choisir entre 3 versions de sièges : un siège « trône », un siège double au centre de la cabine avec 2 grandes consoles ou un double siège, conçu par exemple pour les couples ou les partenaires professionnels qui voyagent ensemble. On note également la présence de nombreux espaces de rangement, un éclairage d’ambiance agréable, des écrans de 16 pouces et un siège au système de coussin pneumatique gonflable (de la société suisse Lantal) permettant de régler la fermeté du dossier du fauteuil à discrétion. Allongé, notre siège en classe Affaires mesure plus de 2 mètres de long !

DSC02301

TB – Et en Première classe, même question pour le siège du fabricant B/E Aerospace ?

CCS – Les clients de la Première classe de SWISS trouvent à bord un espace suffisant avec de nombreuses possibilités de rangement, une armoire personnelle au niveau du siège, le plus grand écran disponible dans l’industrie (ndlr, 32 pouces) et des stores électromécaniques permettant d’obstruer les hublots. En outre, le produit First de SWISS dispose d’une grande table, afin de pouvoir se restaurer en y conviant un invité (rendu possible grâce au siège supplémentaire en face du siège principal). Le très grand siège est confortable et il peut être converti en un lit de plus de 2 mètres de long, comprenant un sur-matelas, une couette en duvet et un grand coussin. La garde-robe mobile est utilisée comme un mur d’intimité, ce qui signifie que les sièges de la Première classe de SWISS peuvent être transformés en une véritable suite privative.

DSC02283

TB – La majorité des compagnies aériennes européennes retirent progressivement la Première classe de leurs avions. De votre côté, vous la conservez sur une grande partie de vos avions, y compris sur les Airbus avec une plus petite capacité : pour quelle raison ? Est-ce une formule gagnante en termes de remplissage et de RPK ?

CCS – La Première classe répond pour nous à des critères importants en termes  de positionnement tant pour la représentation qualitative de la compagnie aérienne que pour son identité haut de gamme. C’est pourquoi SWISS est la seule compagnie aérienne européenne à proposer aux passagers une offre globale comprenant trois classes de voyage sur tous ses vols long-courriers : un Première classe, une classe Affaires et une classe Economy. Outre l’amélioration du produit First à bord des Boeing 777-300ER de la flotte, nous travaillerons également sur une expérience de Première classe globale et cohérente sur le terrain.

Le réseau.

Nous avons également sollicité SWISS afin d’obtenir des informations quant à son réseau (le point à point, les correspondances, …).

La compagnie aérienne n’a pas souhaité évoquer ces points pour des raisons de confidentialité.

Propos recueillis par Tyler Birth.

Troisième partie > Embarquement à bord du Boeing 777-300ER de SWISS

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

3 Commentaire

Publier un Commentaire