2   +   1   =  

À quelques jours de la fermeture des frontières internationales en mars 2020, nous étions conviés par La Compagnie à découvrir leur nouveau produit à bord de l’Airbus A321neo. Fortement impactée par les restrictions de voyage entre la France et les États-Unis, la jeune compagnie aérienne spécialisée dans le tout Business avait été contrainte de repenser ses opérations pour espérer survivre et, peut-être même, tirer son épingle du jeu. Force est de constater que La Compagnie y est parvenue avec brio et cette dernière reprend aujourd’hui du service sur son axe traditionnel. S’il était inopportun de présenter une offre sur des liaisons suspendues l’an dernier, il est aujourd’hui plus intéressant de vous faire (re)découvrir ce que la Boutique Airline, née dans l’esprit de Frantz Yvelin, propose sur ses avions de dernière génération.

Embarquons pour Newark depuis Paris Orly !

La Compagnie
B0102 – Airbus A321neo
Paris (ORY) / New York (EWR)
Cabine Business – Siège 4F

__________________________________

Depuis le 22 avril 2018, La Compagnie a officiellement déplacé ses opérations parisiennes vers la plateforme d’Orly. C’est donc en toute logique que nous nous rendons en ce mois de mars 2020 au Terminal 4 du deuxième aéroport de Paris afin de rejoindre Newark à bord de la jeune compagnie aérienne spécialisée dans le tout Business. Sur Orly, les passagers éligibles de La Compagnie disposent à la fois de l’accès n°1 afin de faciliter les formalités de contrôle mais aussi et surtout d’un droit d’entrée au salon Icare que nous avons eu, à plusieurs reprises, l’occasion de présenter sur The Travelers Club.

En mars dernier, La Compagnie proposait jusqu’à deux rotations quotidiennes vers Newark depuis Orly assurées respectivement par les vols B0100 et B0102. Le vol B0102 quittait la plateforme aéroportuaire parisienne à 14h30 tandis que le vol B0100 partait 4h plus tôt. Aujourd’hui, avec la reprise progressive de la demande en transport aérien, seul le premier vol a été maintenu.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Nous rejoignons l’appareil par bus depuis les portes F08 du Terminal 4 d’Orly.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Déposés sur le tarmac aux roues de l’avion, nous avons tout le loisir de profiter de la superbe livrée de l’Airbus A321neo de La Compagnie.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’escalier amovible est raccordé à la porte 1 gauche de l’appareil pour permettre à tous les passagers de monter.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’accueil à bord est souriant.

L’Airbus A321neo de La Compagnie est configuré en 22 (4 de front) et compte 76 sièges.

L’impression d’espace (sur toute la longueur de l’appareil) et les harmonies cabine sont superbes !

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La Compagnie a fait le choix de confier l’aménagement de sa cabine à Collins Aerospace et son très réputé Parallel Diamond.

Je prends place au siège 4F.

La cabine est armée dès l’embarquement. Ainsi, on retrouve sur l’assise un oreiller et une duvet protégés sous blister.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Le pitch est très bon bien que l’accès pour les pieds est facilité au niveau des sièges proches de l’allée centrale.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Le Parallel Diamond a l’intérêt de permettre à deux voyageurs de profiter, ensemble, du vol mais également d’être suffisamment isolé au besoin.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Chaque passager dispose, dès l’embarquement, de son casque anti-bruit mais aussi d’une bouteille d’eau individuelle de la marque Evian.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’écran est de belle taille et de qualité : nouveauté pour la compagnie aérienne qui, jusqu’à présent, ne permettait aux clients de visionner le divertissement que sur tablettes.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Un verre d’accueil est proposé aux passagers installés.

Fidèle à sa tradition, La Compagnie suit une mode très américaine : le service au gobelet en plastique. En revanche, un choix de champagne ou de jus d’orange est laissé à la libre appréciation des voyageurs. Pour le champagne, la compagnie aérienne propose du Piper Heidsieck.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Une trousse de confort est offerte. Donuts / croissant – New York / Paris … on adore la symbolique !

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La trousse est dans l’ensemble plutôt complète : kit dentaire, masque occultant, chaussettes, bouchons d’oreilles, crème pour le visage et pour les mains et stylo. On regrette à la fois la taille de la brosse à dents et du tube de dentifrice mais on apprécie fortement le maintien du partenariat avec la marque française haut-de-gamme de cosmétiques naturels Caudalie.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

On repousse …

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

… tandis que les consignes de sécurité (nouvelles !) de La Compagnie sont diffusées sur les écrans. Relaxation à son maximum !

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Décollage.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Très rapidement un oshibori est distribué.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La prestation débute par le service d’un apéritif, au chariot personnalisé aux couleurs de la compagnie aérienne. Le bar est complet : champagne, vins, alcools forts, softs.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Pour ma part, je fais le choix d’un coca zéro. Celui-ci est accompagné d’un sachet de noix et raisins secs.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La table est dressée pour le déjeuner : nappe de rigueur posée sur la tablette située dans l’accoudoir central. La nappe porte élégamment le logo de la compagnie aérienne.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’entrée est disposée à l’assiette.

Pas de menu papier chez La Compagnie, mais celui-ci est disponible sur les IFE.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Cueillette de légumes d’hiver.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La présentation est superbe !

Avec les couverts en métal siglés.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Sel et poivre en sachets.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Le champagne (tout comme le reste de la carte de l’offre liquide) est proposé pendant tout le service.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Le plat.

Canette au jus de carotte, purée aux fruits de la passion.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Copieux et de belle facture.

Fromages.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Dessert.

Tarte tatin.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Très belle prestation.

L’heure du repos a sonné en cabine.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Eu égard à une situation sanitaire, les voyageurs commencent déjà à être moins nombreux à bord.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Le Parallel Diamond est un siège qui se transforme en véritable lit full flat.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Avec les accessoires de confort.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Si les commandes sont situées au niveau de l’accoudoir latéral, une fois le siège en position full flat un panneau de contrôle permet d’actionner rapidement le fauteuil. Une liseuse y est également présente.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Après un repos bien mérité, je me réveille tranquillement avec un café. Celui-ci est servi dans un gobelet recyclable pour éviter les catastrophes en cas de turbulences.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Partons à la découverte du système de divertissement un peu plus de 2 heures avant l’atterrissage.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’interface est fonctionnelle.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Plusieurs catégories co-existent : films, musiques, menus, suivi du vol, … Atypique : un espace méditation !

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Une sélection d’une soixantaine de films.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Une vingtaine de playlist musicales.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’interface de restauration (observée en détail plus haut).

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La géovision.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Méditation.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

La télécommande est située sous l’accoudoir de la console centrale.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Casque anti-bruit aux couleurs de La Compagnie.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Moins d’une heure avant l’arrivée, une rapide collation est proposée.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Assortiments de petits-fours sucrés.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

À l’extérieur, la nuit tombe rapidement en ce mois de mars 2020.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Il faut dire que le temps new-yorkais n’arrange pas la luminosité extérieure !

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Nous nous posons à Newark visiblement après une averse impressionnante, le ciel est bas.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

L’Airbus A321neo rejoint son point de stationnement au terme d’une traversée transatlantique très agréable de 8 heures et 30 minutes.

Conclusion.

Nous avions eu le plaisir de découvrir dès son lancement l’offre proposée par La Compagnie.

Née dans l’imaginaire d’un visionnaire, la compagnie aérienne spécialisée dans le tout Business a toujours cherché à proposer un produit à l’excellent rapport qualité / prix. Avec l’arrivée des Airbus A321neo, la donne a changé et l’offre globale est incontestablement montée d’un cran.

Généralement, l’aller – retour s’échange contre 1 200 EUR en moyenne en prix d’appel. Autrement dit, le cahier des charges est rempli !

Tyler.

 

Reportage réalisé avec la participation de La Compagnie.

À bord de l'Airbus A321neo de La Compagnie !
8.7Note finale
Accueil et prise en charge du passager (aéroport)8
Salon à l'Aéroport International de Paris Orly8
Design de la cabine (A321neo)9.5
État et propreté de la cabine (A321neo)10
Full flat et full access (A321neo)7.5
Accessoires de confort9.5
Bedding8.5
Offre de restauration8.5
Vins et champagne8
Offre de divertissement9

x
BoardingArea