L’homme était demeuré silencieux. Jusqu’à présent, l’énigmatique Président-directeur général de British Airways répondait aux abonnés absents. Si partout ailleurs, les responsables des compagnies aériennes s’étaient exprimés auprès de leurs clients (aussi bien Anne Rigail pour Air France que Goh Choon Phong chez Singapore Airlines ou encore Christina Foerster pour Lufthansa, …), évoquant notamment les difficultés actuelles et à venir du secteur du transport aérien, Alex Cruz n’avait pas pipé mot. Mais hier, la donne a enfin changé.

British Airways et Alex Cruz prennent la parole.

Hier, la compagnie aérienne a publié une vidéo sur YouTube mettant en avant le quotidien de ses salariés pendant cette période compliquée. On y voit un staff affairé à maintenir une activité minimale et ce, malgré l’immobilisation quasi totale de la flotte de British Airways.

 

 

Aussi bien son personnel au sol que ses navigants se sont exprimés pour remercier les clients de leur soutien et les informer de leur totale disponibilité quand l’activité reprendra. En somme, le message laissé par les salariés de British Airways n’est autre qu’un message d’amour et d’espoir.

« Avec juste une flotte réduite volant pour ramener les gens à la maison, nous savons que ce n’est pas le moment de voyager, mais quand nous décollerons à nouveau, ce sera épique. De notre famille à la vôtre, merci. Nous vous aimons la Grande-Bretagne et nous vous verrons très bientôt. »

Le mail adressé par Alex Cruz va dans ce sens.

« Pour la deuxième fois seulement de notre centenaire (la première durant la Seconde Guerre mondiale), la majorité de nos avions British Airways ont atterri à Londres, laissant juste une petite flotte voler pour ramener les gens chez eux fournir des fournitures essentielles aux pays et aux personnes dans le besoin.

Alors que les frontières continuent de se fermer et que le monde s’immobilise temporairement, nous voulions vous remercier sincèrement pour votre soutien incroyable à British Airways et à nos équipages, et vous envoyer nos pensées les plus chaleureuses ainsi qu’à ceux qui pourraient souffrir de cette crise inattendue.

Aussi difficile que cela a été pour nos équipes et nos clients, nous sommes solidaires. Notre entreprise repose sur des bases solides. En son cœur se trouvent plusieurs milliers de collègues qui se passionnent pour la compagnie aérienne, la Grande-Bretagne et les nations et les clients que nous servons.

Une incroyable nouvelle communauté mondiale a émergé de la situation dans laquelle nous nous trouvons et c’est quelque chose dont nous pouvons tous être fiers. Des centaines de milliers de personnes ont proposé leurs services pour aider les organisations du monde entier, de même que beaucoup de nos salariés, et pour cela, nous sommes fiers et reconnaissants. Alors que bon nombre de nos avions restent au sol, nous nous inspirerons des héros qui travaillent en première ligne et nous continuerons à servir la Grande-Bretagne du mieux que nous pouvons.

Malheureusement, nous savons que ce n’est pas le moment de voyager. Nous ne savons pas quand ce sera, mais nous savons que lorsque nos avions seront de nouveau autorisés à décoller, ce sera épique. Les familles seront réunies, les roues de l’industrie recommenceront à tourner et quand elles le feront, nous serons prêts à voler et à servir.

D’ici là, de notre famille à la vôtre, merci et nous vous souhaitons bonne chance. » – Alex Cruz, Président-directeur général de British Airways.

À noter que cette communication n’a été adressée qu’aux membres encartés du British Airways Executive Club domiciliés en Grande-Bretagne pour l’instant.

Indépendamment de ce message plein de bons sentiments, on y apprend pas grand chose si ce n’est que la compagnie aérienne maintien ses opérations de rapatriement autant que possible et celles de transport de marchandises médicales.

 

 

Ainsi, la compagnie aérienne n’est toujours pas intervenue pour définir les mesures commerciales qu’elle entendait prendre pour les requalifications des statuts des membres de son programme de fidélité.

Conclusion.

L’heure est aux bons mots et British Airways sort enfin de son silence après près d’un mois de silence de son Président-directeur général.

Malheureusement, la compagnie aérienne n’intervient pas pour définir ce qui redeviendra l’essentiel dans plusieurs semaines.

Tyler.

(HT : LoyaltyLobby)

x
BoardingArea