Hier matin et pour la première fois, un Boeing 787-9 de la compagnie Air Tahiti Nui s’est posé à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Après avoir reçu un premier exemplaire en octobre dernier, puis le second en janvier 2019, Paris rejoint Auckland, Los Angeles et Tokyo sur la liste des destinations desservies par le Dreamliner polynésien ! Afin de célébrer cette évolution majeure, la compagnie aérienne avait organisé aujourd’hui un vol spécial au dessus de la France auquel The Travelers Club était convié.

 

Le Dreamliner chez Air Tahiti Nui.

Afin de remplacer ses Airbus A340 vieillissants, la compagnie tricolore a opté en avril 2015 pour le Boeing 787-9. Quatre exemplaires rejoindront au total sa flotte. Les deux premiers ont été livrés via le loueur ALC (Air Lease Corporation). Concernant les deux autres, ils seront reçus en pleine propriété par Air Tahiti Nui en mai et août 2019.

Deux Airbus A340 ont d’ores et déjà quittés la flotte (respectivement en novembre 2018 et février 2019). Les trois quadriréacteurs restants seront retirés du service avant la fin 2019. L’ensemble du réseau de la compagnie polynésienne sera alors opéré en Dreamliner.

Par ailleurs, la ville lumière est la dernière destination du réseau à bénéficier du Boeing 787.

Comme nous vous le révélions en mai dernier, l’arrivée du biréacteur américain a également marqué le renouvellement de la livrée chez Air Tahiti Nui ! Cette dernière a notamment remporté le prix de « Meilleure nouvelle livrée » aux TheDesignAir Awards 2018

Les deux nuances de bleus ainsi que la fleur de Tiare ont été conservées sur cette nouvelle livrée. Des motifs polynésiens ont été reproduits sur l’arrière de l’appareil et ont tous une signification.

 

Il est également à noter que le nouveau logo de la compagnie a été dessiné à main levée par l’artiste polynésien Alexander Lee.

Concernant les aménagements intérieurs, les nouveaux Boeing 787-9 apportent une réelle amélioration à l’expérience passager dans toutes les classes de voyage.

Ces avions peuvent accueillir jusqu’à 294 passagers à bord, répartis en 3 classes de voyages :

  • 30 voyageurs en Business appelée Poerava Business
  • 32 voyageurs en Premium Economy appelée Moana Premium
  • 232 voyageurs en Economy appelée Moana Economy

 

En Business, 30 sièges sont installés pour un total de 5 rangs. Il s’agit d’une configuration en 2 – 2 – 2.

C’est le Parallel Diamond de l’équipementier Rockwell Collins qui équipe la Business. De nombreuses compagnies aériennes ont fait le choix de ce siège en classe Affaires (à l’instar de Royal Jordanian sur Dreamliner par exemple mais également Delta Air Lines, American Airlines, KLM, …). Il s’agit d’un siège full flat qui se transforme en un lit totalement plat (ce qui n’était pas le cas à bord des Airbus A340). L’IFE est conçu par Panasonic.

Du côté de la Premium Economy (la cabine Moana Premium), nous retrouvons 32 sièges du modèle Z535 de Zodiac Aerospace en configuration 2 – 3 -2. Ce siège est notamment utilisé par Singapore Airlines pour sa Premium Economy.

La siège de la Moana Premium est un véritable recliner et non un siège coque. Très bien conçu, il possède un repose-pied et un écran de taille très satisfaisante.

Enfin, la classe Moana Economy est divisée en deux cabines : une située entre les portes 2 et 3 (qu’elle partage avec la classe Moana Premium) et une autre entre les portes 3 et 4 de l’appareil. Sa capacité est de 232 passagers dans une configuration plutôt confortable en 3 – 3 – 3.

C’est également l’équipementier Zodiac Aerospace qui équipe cette cabine avec son siège Z300.

La taille de l’IFE (eX3 de Panasonic) est excellente (12 pouces soit 30 cm) pour cette classe de voyage.

Par ailleurs, un service de wifi payant est disponible à bord des Dreamliner Air Tahiti Nui – wifi qui, malheureusement, ne fonctionnait pas aujourd’hui ! 😉

Embarquement pour le vol TN789.

Le rendez-vous était donné ce matin à 10h aux comptoirs d’enregistrement Air Tahiti Nui situés au Terminal 2A de l’aéroport Paris Charles de Gaulle.

La zone d’enregistrement 4 du terminal est dédiée à ce vol et nous permet de récupérer la précieuse carte d’embarquement permettant d’accéder à bord. De nombreuses décorations rappellent aux passagers qu’ils vont embarquer à bord d’un avion tout nouveau.

Après avoir franchi la sécurité au moyen d’une file dédiée à ce vol, nous nous dirigeons vers la porte A39 pour un embarquement prévu à 11h05, soit une heure avant l’heure de décollage théorique.

À la porte d’embarquement, les préparatifs pour le départ de l’appareil vont bon train en présence de chanteuses et chanteurs traditionnels tahitiens. Les officiels de la compagnie et de Paris Aéroports sont présents ainsi que Miss France, l’égérie d’Air Tahiti Nui.

Pour patienter jusqu’à l’embarquement.

 

L’embarquement est lancé à l’heure et nous pouvons enfin admirer ce Boeing 787-9 immatriculé F-OMUA ayant été livré en octobre 2018 à la compagnie aérienne. 

Après un accueil chaleureux de l’équipage, nous nous dirigeons vers le rang 18 de la classe … Economy ! 😉

Une couverture, un amenity kit, un coussin ainsi que des écouteurs sont présents sur le siège dès l’embarquement.

L’embarquement est terminé et le repoussage est effectué à 12h15.

Les pompiers du plus grand aéroport parisien sont présents pour effectuer le traditionnel « water salute » consécutif au push back !

Après un décollage sur les pistes nord, direction la côte Atlantique et passage au-dessus de Brest puis Nantes.

Le service est ensuite effectué au niveau de la région de Bordeaux. Le plateau est agrémenté d’une entrée, un plat, du fromage et un dessert. Du champagne (de rigueur !) est proposé afin d’accompagner ce repas.

Très belle surprise de la part du poulet à la vanille tout comme le reste du déjeuner, acceptable pour une classe Economy.

Ce vol se poursuit avec une vue dégagée sur le bassin de la Gironde, les Pyrénées ainsi que sur le début de la côte espagnole.

Le Commandant de bord fera plusieurs annonces durant le vol pour nous décrire les paysages survolés.

Beaucoup de passagers déambulent dans la cabine à la découverte de ce nouvel appareil Air Tahiti Nui. Miss France 2019, Vaimalama Chaves, a également fait une visite complète de l’avion, accompagnée de certains membres de l’équipage.

Après avoir survolés Montpellier et longés la côte méditerranéenne jusqu’à Nice, nous prenons la direction de Lyon et survolons les Alpes avec une vue magnifique sur le Mont Blanc.

Une dizaine de minutes plus tard, la descente est amorcée et les passagers sont invités à regagner leur siège.

Retour à Roissy sous un très beau temps et atterrissage à 15h30 sur la piste intérieure sud.

Avant de quitter l’appareil, nous visitons le cockpit de ce Dreamliner très réussi !

Conclusion.

Félicitations à Air Tahiti Nui pour la mise en service de leur nouveau Boeing 787-9 sur la ligne entre Papeete, Los Angeles et Paris. Ce changement d’avion représente une étape historique pour la petite compagnie française et apporte un produit solide et qualitatif à ses clients. Il serait intéressant de tester le produit Business en situation sur un vol long courrier afin d’évaluer le soft product de la compagnie.

Par ailleurs, cet appareil de dernière génération est plus économique pour la compagnie aérienne. 

 

Grâce à l’autonomie du 787, la compagnie aurait la possibilité d’ouvrir un vol direct PapeeteParis. Cela deviendrait alors le vol le plus long du monde.

Pensez-vous qu’elle le fera ?

Pour l’heure, une chose est sûre, la livrée polynésienne va à ravir au Dreamliner ! 😉

Augustin. 

(Crédit photos : Augustin pour The Travelers Club / Do not use without our consent)

x
BoardingArea