L’Inde vit des heures tragiques. Actuellement, le sous-continent est durement touché par la crise sanitaire internationale et le pays assiste à une flambée exponentielle des cas de coronavirus sur son sol. Son incapacité matérielle à y faire fasse rend quasiment impossible une amélioration rapide de la situation. C’est dans ce contexte complexe que de nombreux pays, à l’instar de la France, ont instauré une interdiction de voyager pour les ressortissants indiens vers leur territoire. Néanmoins, jusqu’à présent, les États-Unis n’avaient pas officialisé leurs intentions en la matière. C’est désormais chose faite.

L’Inde désormais concernée par le « travel ban » américain.

À compter du 4 mai 2021, les États-Unis introduiront une interdiction de voyager depuis l’Inde. Cette interdiction entrera en vigueur dès 00h01 dans la nuit de lundi à mardi. La décision de l’Administration Biden a été prise conformément aux recommandations des CDCP américains (Centers for Disease Control and Prevention).

« Sur les conseils des Centers for Disease Control and Prevention, l’Administration limitera les voyages depuis l’Inde dès maintenant. Cette politique est mise en œuvre eu égard au nombre de cas extraordinairement élevé de COVID-19 et des multiples variantes circulant en Inde. Cette décision entrera en vigueur dès le mardi 4 mai 2021. » –  Jen Psaki, Porte-parole de la Maison Blanche.

Cette interdiction de voyager depuis l’Inde fonctionnera de la même manière que celles qui régissent les déplacements depuis l’Union Européenne, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil et l’Afrique du Sud vers les États-Unis

En l’état, les ressortissants américains et résidents permanents seront toujours autorisés à se rendre sur le territoire indien. En revanche, l’interdiction de voyager sera appliquée aux non-américains ayant séjourné en Inde au cours des 2 semaines précédentes une éventuelle entrée sur le sol américain.

Cette interdiction n’a pas pour but premier de réduire les fréquences de vols entre l’Inde et les États-Unis d’autant plus que certaines exceptions s’appliqueront à la nouvelle règle qui sera introduite mardi prochain (voyages essentiels, …), cependant les avions seront probablement moins pleins.

Il faut dire que la situation sanitaire en Inde est devenue incontrôlable. Ce dernier se classe désormais à la deuxième position des pays les plus touchés par la pandémie avec près de 20 millions de cas. Par ailleurs, l’Inde enregistre plus de 400 000 nouveaux cas quotidiens (lorsque, par exemple, la France en compte 30 000 et les États-Unis moins de 60 000).

Les États-Unis ayant différés l’entrée en vigueur de la mesure au 4 mai 2021, il est très probable que l’on assiste à une augmentation importante de la demande en transport depuis l’Inde entre aujourd’hui et lundi soir. Air India a d’ores et déjà augmenté ses fréquences sur l’axe DelhiNew York et DelhiSan Francisco en prévision de cette demande temporaire.

 

 

Conclusion.

À l’heure où la fin du travel ban appliqué aux ressortissants de l’Union Européenne est en discussion, l’Inde devient concernée par cette mesure.

Les États-Unis ont tardivement adopté cette politique et ont fait le choix de différer sont entrée en vigueur. Si la décision intervient plus tard que ce que nous aurions pu l’imaginer, elle a le mérite d’être cohérente avec la politique de l’administration Trump puis Biden.

Tyler.

x
BoardingArea