À ce jour, Hainan Airlines est l’une des plus grandes compagnies aériennes chinoises indépendantes. Et ceci à deux titres : elle est l’une des rares à avoir une grande partie de son capital détenu par des fonds privés et elle n’appartient à aucune alliance contrairement à ses principales adversaires présentes à l’international : Air ChinaChina Eastern ou encore China Southern.

La compagnie aérienne appartient au HNA Group au même titre que Hong Kong Airlines par exemple. La main-mise en France de ce groupe a également été non négligeable puisqu’elle détenait, par le passé, 48% de la compagnie low cost Aigle Azur, et avait racheté la société de catering Servair à Air France – KLM dans lequel elle comptait d’ailleurs investir avant de se voir heurter à un refus de la part du groupe franco-néerlandais.

Côté passagers, Hainan est surtout connue par son statut de compagnie 5 étoiles selon le classement Skytrax. Un niveau de reconnaissance qui a fait jaser tant il apparaissait invraisemblable que cette compagnie puisse rivaliser avec Singapore AirlinesCathay PacificQatar Airways, ou encore Garuda Indonesia.

Pendant longtemps, Hainan Airlines était donc considérée comme la compagnie indépendante qui monte.

Les difficultés économiques.

Indépendamment de sa qualité indéniable, la situation économique d’Hainan Airlines est catastrophique.

D’autant plus qu’elle est détenue par HNA Group qui, fortement endetté également, traverse des années sombres, contraint de céder petit à  petit ses avoirs internationaux.

La compagnie aérienne va si mal financièrement, murmure t-on qu’elle ne serait aujourd’hui plus en mesure de payer pour ses nouveaux appareils commandés, voir d’honorer les loyers de ses avions en flotte en location.

Outre la situation économique complexe de la compagnie aérienne et de son groupe propriétaire, les conséquences du coronavirus en Asie et, notamment, en Chine, ont été lourdes pour Hainan Airlines.

La rumeur, rapportée par Bloomberg aujourd’hui, laisse à penser que le gouvernement de Hainan devrait prendre (temporairement) le contrôle du groupe privée HNA ainsi que de l’ensemble de ses avoirs. L’annonce pourrait officiellement intervenir dans les jours à venir. Si ce dernier était nationalisé, le sort de la compagnie aérienne ne dépendrait plus de son ancienne propriétaire.

Quel avenir pour Hainan Airlines.

Tant que l’annonce n’a pas été officiellement faite, il ne s’agit que de simples spéculations. Néanmoins, nous pouvons d’ores et déjà dire qu’Hainan Airlines aura son lot de conséquences.

Trois hypothèses sont possibles :

  • Hainan Airlines demeure nationalisée et poursuit ses opérations en tant que compagnie aérienne nationale.
  • Hainan Airlines est liquidée et cesse définitivement ses opérations
  • Hainan Airlines est revendue, en tout ou partie, à ses concurrents chinois ou d’autres investisseurs

Dans le cas où la compagnie de Hainan était revendue à une ou plusieurs compagnies chinoises, à l’instar de Air ChinaChina Eastern ou encore China Southern, ces derniers pourraient tout simplement décider :

  • de poursuivre les opérations d’Hainan Airlines en l’état comme opérateur distinct
  • d’intégrer la compagnie aérienne dans sa globalité, et/ou ses avions et/ou son personnel, à leur structure existante (absorption)
  • la faire disparaître

Conclusion.

Hainan Airlines est une si belle compagnie qu’il serait terrible de la voir soit disparaître du paysage aéronautique international soit absorbée par une concurrente.

Par ailleurs, Hong Kong Airlines, est également l’une des propriétés du groupe HNA. Cette dernière qui a récemment été sauvée en toute dernière limite pourrait également se voir revendue ou disparaître.

Si la crise liée au coronavirus a incontestablement accéléré la chute du conglomérat chinois, la situation économique tendue perdurait depuis de nombreuses années aussi bien pour lui que pour ses compagnies aériennes.

Attendons d’en savoir plus …

Tyler.

x
BoardingArea