La décision de clouer temporairement au sol l’intégralité de la flotte d’Airbus A220 de SWISS est tombée aujourd’hui à la suite d’un vol de la compagnie aérienne helvète en provenance de Londres, à destination de Genève et dérouté sur la plateforme de Paris Charles de Gaulle. L’appareil aurait rencontré une panne moteur pendant sa montée, selon nos confrères de The Aviation Herald.

« Un Bombardier CSeries CS300 de Swiss International Airlines, immatriculé HB-JCC, effectuant le vol LX359 de Londres Heathrow (Royaume-Uni) à Genève (Suisse), atteignait le FL340 depuis Heathrow à environ 205 kilomètres au nord de Paris Charles de Gaulle (France), toujours dans l’espace aérien belge, lorsque l’équipage a décidé de se détourner sur Paris Charles de Gaulle (France) en raison d’un problème rencontré sur l’un des moteurs (PW1524G). L’avion a atterri sans encombre sur la piste 27L de Charles de Gaulle environ 35 minutes après l’arrêt de la montée.

La compagnie aérienne a confirmé une irrégularité avec l’un des moteurs du vol LX359. » – The Aviation Herald

Pour mémoire, l’Airbus A220 est également connu sous son nom de baptême : Bombardier CSeries. Ainsi, deux versions de l’appareil existent : A220-100 (anciennement CS100) et A220-300 (anciennement CS300).

SWISS possède actuellement la plus grande flotte en service d’Airbus A220 puisqu’elle fait voler, au quotidien, 29 appareils de ce type (toutes versions confondues). À noter que la flotte de la compagnie aérienne suisse compte, au total, 89 avions. Cette décision d’immobiliser près d’un tier de celle-ci pourrait ainsi impacter considérablement son programme de vol.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Le problème est donc survenu sur l’un des moteurs Pratt & Whitney qui équipent l’appareil. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une inspection du BEA lors de son arrivée sur la plateforme aéroportuaire parisienne aujourd’hui. Ce problème aurait cependant pu demeurer anecdotique si la compagnie aérienne ne l’avait pas rencontré à 8 reprises cette dernière année.

Cet incident n’est cependant pas un problème irréversible. En effet, les problèmes moteurs sont fréquents sans qu’une tragédie ne survienne à chaque fois mais la prudence dont fait preuve SWISS est à louer. Ainsi, il est peu probable que la flotte d’A220 soit immobilisée sur la durée, la compagnie aérienne souhaitant seulement effectuer un contrôle de chaque appareil avant une remise en service intégrale.

Afin de ne pas pénaliser ses voyageurs, SWISS a annoncé tout mettre en oeuvre pour reprotéger ses clients le plus efficacement possible. Par ailleurs, toutes les informations sont disponibles sur le site internet de la compagnie aérienne.

En effet, cette dernière communique les informations relatives aux vols annulés.

Ils étaient au nombre de 55 en cette fin de première journée, en incluant les vols de demain.

Conclusion.

L’Airbus A220 (ex-Bombardier CSeries) est un très bon appareil. Les moteurs Pratt & Whitney semblent en revanche ne pas satisfaire pleinement les exigences requises pour une exploitation optimale.

Afin de s’assurer de la totale fiabilité de ses appareils, SWISS a engagé dès aujourd’hui un veste chantier de vérification de ses avions. En tout, ce sont 29 Airbus A220 (toutes versions confondues) qui seront passés au crible afin d’éviter tout problème majeur.

En attendant, la compagnie aérienne tâche de tout mettre en oeuvre pour ne pas impacter plus que de raison ses opérations.

Qui sait en effet combien de temps durera cette immobilisation !

Tyler.

x
BoardingArea