L’avionneur européen produit actuellement l’Airbus A350-900ULR, un appareil de dernière génération capable d’effectuer les plus longs vols du monde sans escale. Le premier A350-900ULR était sorti des chaînes d’assemblage d’Airbus à Toulouse fin février 2018. Cet avion, de la famille A350XWB, est ainsi en mesure de « voler plus loin que tous les autres avions commerciaux » soit 20 heures ou près de 18 000 kilomètres environ comme l’indiquait Fabrice Brégier, ancien numéro 2 d’Airbus il y a quelques années de cela.

L’Airbus A350-900ULR.

Airbus a repensé son dernier né pour l’adapter aux besoins de Singapore Airlines.

Ainsi, le système de carburant de l’A350-900 a été modifié par l’avionneur européen pour son Ultra Long Range, augmentant ainsi la capacité d’emport de 24 000 litres (désormais de 165 000 litres contre 141 000 litres pour l’A350-900 soit 17% de plus), sans avoir eu besoin d’ajouter de réservoirs de carburant supplémentaires en soute.

Par ailleurs, des améliorations ont également été apportées sur l’aérodynamisme de l’appareil avec notamment des winglets élargis – nouvelle marque de fabrique de l’avion.

L’ensemble de ces améliorations et innovations technologiques permettent à Singapore Airlines (et aux éventuelles futures compagnies aériennes opératrices de cette version) de réduire de 25% leur consommation en carburant et leur émission en dioxyde de carbone.

Avec une masse maximale au décollage de 280 tonnes, l’A350-900ULR est donc en mesure de voler plus de 20 heures sans escale.

En raison de ces modifications, l’appareil a tout d’abord été amené à subir de nombreux tests au sol, avant l’installation de ses deux moteurs Rolls-Royce Trent XWB. Ensuite, l’avion a entamé un court programme d’essais en vol pour certifier ces changements.

Pour mémoire, le fabriquant anglais est seul motoriste de la famille A350XWB.

Singapore Airlines est pour l’heure l’unique cliente de la version Ultra Long Range de l’appareil avec une commande de 7 exemplaires en complément de sa commande emblématique de 60 Airbus A350-900.

Le premier avion a été livré en septembre 2018 à la compagnie aérienne de Singapour.

En effet, Singapore Airlines a profité de l’arrivée dans sa flotte de cet appareil aux caractéristiques impressionnantes pour relancer, dans un premier temps, sa desserte de New York depuis la cité-État qui avait débuté en 2004. Elle avait du mettre fin à cette route de 15 348 kilomètres en novembre 2013.

La ligne permettant de relier New York depuis Singapour est ainsi redevenue la route aérienne la plus longue du monde, tandis que la ligne Singapour – Los Angeles a décroché la quatrième place aux côtés de United qui dessert la destination en Boeing 787 Dreamliner.

L’Airbus A350-900ULR de Singapore Airlines peut accueillir à son bord jusqu’à 161 passagers. Celui-ci étant configuré en deux classes de voyage avec :

  • une cabine Premium Economy de 94 sièges
  • une cabine Business de 67 sièges

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

L’Airbus A350-1000ULR ?

Notre confrère Aviation Analyst a annoncé ces dernières heures l’arrivée imminente de l’Airbus A350-1000ULR, la version rallongée de l’A350-900ULR.

Airbus et Boeing sont incontestablement en compétition quant à la conception d’un avion qui offrira le plus long rayon d’action possible, le titre étant actuellement détenu par l’A350-900ULR. Si cet avion a été conçu pour répondre aux besoins de Singapore Airlines, d’autres compagnies aériennes, à l’instar de Qantas, souhaitent davantage qu’une important portée.

En effet, on sait que la compagnie australienne souhaite lancer des vols sans escale depuis Sydney et Melbourne vers New York et Londres.

Il s’agit du Project Sunrise.

Copyright © 1996-2019 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Airbus avait déjà annoncé en juin 2019 l’arrivée d’un appareil aux performances améliorées, capable de répondre aux besoins de Qantas.

Si l’avionneur européen n’a, pour l’heure, pas apporté de complément d’information, on sait que ce nouvel appareil pourra :

  • franchir des distances plus importantes
  • embarquer à son bord davantage de passagers

En effet, l’Airbus A350-900ULR ne dispose pas d’une autonomie suffisante permettant de couvrir les distances des liaisons souhaitées par Qantas.

Par ailleurs, Qantas pourrait vouloir une configuration différente de celle de Singapore Airlines, souhaitée expressément très premium, augmentant logiquement la masse au décollage ainsi que la consommation en carburant.

L’Airbus A350-1000 pourrait répondre à ces besoins.

Conclusion.

À l’heure où la version Ultra Long Range du Boeing 777X traine des pieds, Airbus pourrait vouloir couper rapidement l’herbe sous le pied à l’avionneur américain qui vit une année noire.

Si l’Airbus A350-900ULR a été conçu pour répondre aux besoins de Singapore Airlines, avec pour conséquence de n’avoir qu’un seul client, l’Airbus A350-1000ULR le serait pour répondre à ceux de Qantas.

Il reste maintenant à savoir si la compagnie aérienne australienne serait la seule à être intéressée par ce nouvel avion ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea