Il y a quelques heures, American Express annonçait le retrait de l’accès aux restaurants de son offre Priority Pass. Bénéfice pourtant complémentaire à l’accès « salons » traditionnel, cette décision marque une véritable perte pour les titulaires d’une carte American Express haut de gamme. 

Crédit : Priority Pass

Priority Pass et American Express. 

Priority Pass est un réseau de 1 200 salons (et restaurants) situés dans les aéroports du monde entier. 

Pour les passagers qui voyagent en Business ou en First, notamment sur des lignes internationales, la question ne se pose pas. Néanmoins, ces accès deviennent potentiellement intéressants lorsqu’une compagnie aérienne ne prévoit pas de salons pour ses passagers (typiquement aux États-Unis par exemple sans un abonnement dédié ou sur des lignes opérées en full Economy), ou que les clients ne disposent pas d’un accès en raison de leur classe de voyage (Economy ou Premium Economy). 

À titre personnel, Priority Pass m’a rendu de fiers services l’an passé comme à Mykonos ou à Dallas, par exemple. 

Ainsi, les clients de l’organisme de cartes de crédit se voient attribuer, sous certaines conditions, un abonnement Priority Pass. Pour cela, il est nécessaire d’être titulaire d’une carte American Express haut de gamme et non co-brandée (Centurion, Platinum, ou Business Platinum par exemple). La cotisation de la carte bancaire couvre la cotisation de la carte Priority Pass. 

L’abonnement qui est dévolu aux clients American Express permettait, jusqu’à présent, d’accéder à l’ensemble du réseau Priority Pass (salons et restaurants du monde entier) avec un invité.

Le fonctionnement de l’accès restaurant. 

Je dois bien reconnaître que je suis resté sceptique lorsque le réseau Priority Pass a commencé à se doter de plus en plus de restaurants. Je ne comprenais pas très bien l’intérêt que les clients pouvaient avoir à bénéficier de cette alternative plutôt que de l’accès salon traditionnel (après un vol long courrier je préfère me diriger vers la douche que vers le buffet ; typiquement ce qu’un restaurant ne peut pas offrir). 

Mais cette offre s’est révélée être, avec l’usage, bien pratique. 

Il faut pour cela considérer deux points : 

  • Les heures d’ouverture des salons aux clients Priority Pass
  • La présence d’un salon du réseau Priority Pass dans un Terminal spécifique

Typiquement, à Los Angeles, sur un billet où l’accès salon ne m’était pas dévolu, mon entrée au lounge Korean Air du TBIT m’a été refusé malgré mon abonnement Priority Pass. Le motif : les clients du réseau ne peuvent y avoir accès entre 13h et 19h. Un coup dur. 

Le TBIT ne propose aucun autre salon Priority Pass. En revanche, il permet l’accès à un restaurant : le P.F.CHANG’S.

Situé au niveau de la mezzanine du food court, il offre une vue panoramique sur le Terminal international.

Le fonctionnement est simple : un crédit de 30 USD est accordé au titulaire de la carte (et 30 USD pour l’invité du titulaire) à valoir sur la carte du restaurant.  Le crédit accordé (il peut varier en fonction des restaurants) est ensuite déduit de la facture finale.

La décision.

American Express Hong Kong a été la première à annoncer le retrait de cet avantage. Ensuite, American Express USA et Canada ont confirmé que les détenteurs d’un abonnement Priority Pass ne bénéficieraient plus non plus de cette facilité.

Pour l’heure, American Express France n’a pas confirmé la disparition de cet avantage. Mais il semble très probable que l’accès aux restaurants du réseau disparaisse également.

Retrait prévu à l’été.

Conclusion.  

Aujourd’hui, l’accès Priority Pass offert par American Express offre au titulaire une totale liberté. Dans un même aéroport, le voyageur encarté peut ainsi profiter d’un accès salon et d’un restaurant (ou plus, s’ils existent). Cela a un véritable coût pour l’organisme de cartes bancaires.

Pour l’heure, la filiale France n’a pas confirmé cette annonce qui a fait le tour du monde. Nous tâcherons d’en savoir plus.

Quoi qu’il en soit, si ce retrait devait se confirmer, il s’agirait pour les détenteurs des cartes France, d’une véritable perte.

Tyler.

x
BoardingArea