Suite à une erreur du service informatique d’Air France (ce n’est pas la première …), le site internet de la compagnie aérienne présente depuis plusieurs jours maintenant le plan de cabine de l’Airbus A350-900 qu’elle s’apprête à recevoir dans les prochaines semaines. En effet, celui-ci ne devait être dévoilé qu’en septembre, lors de l’annonce officielle d’Air France. Jusque là cependant, rien de nouveau : nous vous avions annoncé en exclusivité et en mai 2017 les aménagements retenus pour ce nouvel appareil.

Crédit : Air France

Mais alors pourquoi était-il nécessaire d’attendre le mois de septembre 2019 ?

Tout simplement pour des raisons marketing.

Avec ce nouvel appareil, Air France intègre dans son portefeuille déjà bien disparate une nouvelle cabine de voyage. En effet, que l’on voyage à bord des Boeing 777 rétrofités, des Boeing 777 en configurations COI ou Loisirs, des Dreamliner, des Airbus A330, des Airbus A380, … les sièges Business diffèrent.

Si l’uniformité n’est pas le fort de la compagnie aérienne, le fait de proposer un siège full flat à tous ses passagers ne l’est pas encore non plus. Ainsi, moins de deux tiers des avions d’Air France sont équipés du tant vanté « cocon en plein ciel ».

Avec ce nouveau siège, l’Optima de Safran Seats, la problématique du lit entièrement plat ne se pose pas. Il s’agit en effet d’un très bon fauteuil, offrant par ailleurs un accès direct aux couloirs à tous les passagers.

Crédit : Safran Seats

En revanche, ce qui surprend, c’est que ce nouvel aménagement prend en défaut tout l’argumentaire qu’Air France avait utilisé pour le lancement du nouveau siège Business Best.

Ainsi, sur le plan cabine Business ci-dessous, on constate que les sièges en épi latéral sont orientés vers l’intérieur de la cabine. La compagnie aérienne avait pourtant basé une grande partie de son argumentaire marketing du siège Best en critiquant les concurrents qui avaient fait ce choix.

Il va donc falloir trouver de nouvelles clefs pour justifier cet aménagement.

Crédit : Air France

Les passagers auront incontestablement une préférence pour les sièges situés en A et en L du fait de leur position (avec un hublot en long de cabine) et de la plus grande largeur du repose-pieds.

Autre point, et non des moindres, selon nos sources en interne, seuls 5 à 6 avions devraient présenter cet aménagement en cabine Business, sans oublier les harmonies retenues pour feu Joon, l’ex filiale d’Air France.

En effet, il semblerait que les appareils suivants recevront quant à eux un Cirrus identique à ceux du Dreamliner.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Enfin, dans une volonté d’harmoniser les cabines (si, si …), Air France devrait, nous dit-on, procéder au retrofit de ces premiers avions reçus afin d’offrir également le même siège à ses clients, sans pour autant savoir vraiment quand ceci sera envisageable (peut être à l’occasion de la première grande visite des avions, d’ici 4 à 5 ans).

Attendons de voir si ce bruit de couloir se confirme.

En revanche, il est inutile de préciser que Benjamin Smith, le nouveau Président-directeur général d’Air FranceKLM, s’agace de ces multiples configurations, d’autant plus qu’il convient encore de terminer le réaménagement de certains triple 7 Loisirs et de débuter le retrofit des avions COI qui eux, recevront un nouveau siège.

Crédit : Air France

Conclusion.

Décidément, Joon aura été une belle erreur stratégique de Jean-Marc Janaillac. Et comme toute erreur, celle-ci a aujourd’hui un impact sur la compagnie aérienne.

Benjamin Smith semble s’attacher à faire rentrer les choses dans l’ordre.

« Si personne d’autre que vous n’y a pensé, c’est peut-être pas que nous sommes géniaux mais que c’est une stupidité »

… à méditer.

Tyler.

x
BoardingArea