Depuis plusieurs semaines maintenant, partout sur la planète ou presque, les hôtels sont à l’arrêt. Avec une fréquentation au plus bas, y compris en France, les chaînes hôtelières, entre autres établissements hôteliers, traversent une période pour le moins atypique et économiquement incertaine. Récemment, le groupe Hilton a fait parler de lui en offrant plus d’un million de nuitées au personnel médical aux États-Unis. Ce dernier fait désormais l’actualité après avoir révélé il y a quelques jours les nouvelles procédures qu’il entendait mettre en place en matière de nettoyage de ses propriétés.

Crédit : Hilton

Nouvelles procédures de nettoyage.

L’heure est au grand ménage afin d’assurer la sécurité sanitaire des futurs clients des 18 marques du groupe Hilton à travers le monde.

Ainsi, le géant de l’hôtellerie américaine a révélé il y a quelques jours son nouveau programme CleanStay, développé en partenariat avec Reckitt Benckiser (le fabriquant américain de sprays nettoyants et désinfectants) et Mayo Clinic (la fédération hospitalo-universitaire américaine), qui doit entrer en vigueur à compter du mois de juin 2020.

CleanStay sera déployé sur l’ensemble des 6 100 propriétés que compte le groupe Hilton. Il s’agit avant tout d’un renforcement des pratiques et des procédures de nettoyage déjà appliqués par les femmes de chambre et personnel d’entretien des marques de l’hôtelier.

Crédit : Hilton

Hilton a annoncé être encore en cours de finalisation de son programme de nettoyage. Néanmoins, celui-ci mettra l’accent sur les points suivants :

  • le scellé des chambres : toutes les chambres porteront un scellé Hilton CleanStay afin d’indiquer aux clients que la chambre n’a pas été accessible depuis son nettoyage en profondeur
  • l’identification de 10 zones les plus touchées par les clients où le nettoyage en profondeur est impératif : interrupteurs, poignées de porte, télécommandes, …
  • le retrait des consommables en chambre : les chambres se verront retirer les stylos, le papier, les menus du room service, …
  •  les centres de remise en forme : désinfectés et nettoyés plusieurs fois par jour ainsi que la limitation de sa fréquentation
  • le nettoyage des espaces publics plusieurs fois dans la journée
  • la mise à disposition de lingettes désinfectantes : des distributeurs seront disponibles dans les zones publiques à fort trafic afin de permettre aux clients de nettoyer avant leur passage les zones qu’ils touchent (boutons d’ascenseur, par exemple)
  • le renforcement de la technologie sans contact : cela permettra aux clients de s’enregistrer directement sur leur application dans toujours plus d’hôtels et ainsi éviter de fréquenter beaucoup de monde. Les clefs électroniques seront accessibles sur le téléphone du client afin de lui permettre d’ouvrir sa chambre
  • la création d’une technologie de désinfection automatique : Hilton explore la possibilité d’ajouter dans ses propriétés des pulvérisateurs électrostatiques afin de désinfecter les surfaces et les objets

Crédit : Hilton

Hilton a communiqué une infographie permettant d’identifier les 10 zones les plus touchées par les clients où le nettoyage en profondeur est impératif.

Conclusion.

En fonction des propriétés, qu’elles appartiennent au groupe ou qu’elles soient franchisées, le nettoyage des chambres et des espaces publics est plus ou moins bien assuré. Habitué par exemple du Hilton de Paris Charles de Gaulle, un hôtel franchisé, j’ai pu constater à de très nombreuses reprises, que le ménage était à la limite de l’acceptable.

La mise en place de ces nouvelles procédures, à condition qu’elles soient parfaitement exécutées, est un véritable soulagement pour les futurs clients qui seront amenés à fréquenter très prochainement (on l’espère) les propriétés du groupe.

Tyler.

x
BoardingArea