Il y a quelques heures, jetBlue recevait son premier Airbus A321LR en provenance des usines de l’avionneur européen basées à Hambourg. Avec cet avion, la compagnie aérienne américaine est désormais en mesure d’entamer la desserte de Londres, nouvelle destination de son réseau.  En effet, c’est la capitale du Royaume-Uni qui a été, en toute logique, retenue par jetBlue comme première destination outre-Atlantique. Jusqu’à présent, Paris demeurait une option.

Crédit : Airbus

La desserte de Paris prochainement annoncée ?

Il y a tout juste 2 ans, jetBlue révélait sa première destination outre-Atlantique. Son choix s’était porté sur Londres bien que Paris ait été envisagée également.

 

 

Désormais, nous savons que la compagnie aérienne américaine desservira très probablement Paris, emboitant ainsi le pas à l’ouverture de ses nouvelles lignes New YorkLondres et BostonLondres. C’est le Président-directeur général de jetBlue, Robin Hayes, qui a annoncé Paris comme future destination de son réseau.

Pour lui, les transporteurs opérant actuellement sur les routes transatlantiques « arnaqueraient les clients » en leur faisant payer des tarifs « scandaleux » pour des vols entre les États-Unis et l’Europe. Ce constat et ce discours ne sont pas sans rappeler les conclusions tirées par Frantz Yvelin lors du lancement de La Compagnie, un nouvel opérateur transatlantique opérant en tout Business sur l’axe ParisNew York.

« Nous allons perturber la structure tarifaire. Les tarifs en classe affaires outre-Atlantique sont scandaleux. Les compagnies aériennes escroquent leurs clients. Nous sommes sur le point d’annoncer notre structure tarifaire pour nos vols entre les États-Unis et le Royaume-Uni. » – Robin Hayes, CEO de jetBlue.

Selon le Président-directeur général de jetBlue, les opérations vers Londres depuis Boston et New York commenceront au troisième trimestre de cette année. L’Autorité de l’aviation civile britannique a émis une approbation réglementaire pour les opérations de la compagnie aérienne américaine plus tôt ce mois-ci.

Paris pourrait suivre ensuite ainsi que d’autres destinations régionales au Royaume-Uni (destinations saisonnières).

Ce qui est intéressant c’est que jetBlue n’a, pour l’heure, pas encore annoncé le nom de l’aéroport londonien qui accueillera ses appareils !

« Nous sommes sur le point d’annoncer l’aéroport. » – Robin Hayes, CEO de jetBlue.

Quoi qu’il en soit, Robin Hayes, promet jusqu’à 20 rotations quotidiennes lorsqu’ils seront opérationnels. Un pari ambitieux !

Crédit : xfwspot / PlaneSpotters.net

L’Airbus A321LR de jetBlue.

Le premier Airbus A321LR a intégré la flotte de la compagnie aérienne américaine vendredi 30 avril 2021 au terme d’un vol de livraison depuis les usines de l’avionneur européen. L’appareil, immatriculé N4022J s’est posé à New York afin d’entamer prochainement sa carrière.

S’il s’agit du premier appareil long range à intégrer la flotte de jetBlue, ce nouvel avion n’est pas le premier Airbus A321neo reçu par la compagnie aérienne. En effet, jetBlue a déjà intégré 15 appareils configurés entièrement en Economy et 1 Airbus A321neo équipé du nouveau produit Business de la compagnie américaine.

 

 

Au total, la compagnie aérienne américaine a passé commande de 85 Airbus A321neo incluant les A321LR qui seront amenés à opérer les futures routes transatlantiques de jetBlue.

Crédit : Airbus

Ce sont trois configurations différentes qui existent désormais pour l’Airbus A321neo de jetBlue :

La date de la première rotation n’a pas encore été programmée par jetBlue. Néanmoins, la compagnie aérienne américaine a créé une interface dédiée à cette future liaison transatlantique.

Le nouveau produit Mint est de très belle facture. La compagnie aérienne avait déjà révélé la cabine et son siège. C’est l’équipementier britannique Thompson Aero et son siège Vantage Solo qui ont été retenus par jetBlue pour équiper cette nouvelle cabine.

Chaque suite Mint offre un accès direct aux couloirs, une porte coulissante permettant de maximiser l’intimité des passagers, un siège entièrement full flat. La compagnie aérienne fournira à ses clients un oreiller en mousse à mémoire de forme et une couverture pour améliorer le confort à bord. Par ailleurs, la suite individuelle prévoit de nombreux espaces de rangement (pour les chaussures, l’ordinateur portable, …).

À noter, pour le divertissement à bord, la présence d’un grand écran de 17 pouces et plusieurs points de recharge pour les appareils personnels énergivores.

Spécificité de la cabine Mint de jetBlue sur A321neo (incluant les long range) : le premier rang ! La compagnie aérienne transforme la suite en studio lui permettant de proposer un lit plus large et une télévision plus grande (de 22 pouces). Par ailleurs, jetBlue prévoit un petit fauteuil et une table d’invité pour travailler, se détendre et se divertir à plusieurs.

Crédit : jetBlue

Conclusion.

En avril 2019, Londres avait raflé la mise. En effet, la compagnie aérienne américaine avait fait le choix de la capitale britannique pour débuter ses opérations vers l’Europe. Néanmoins, Paris demeurait dans les tuyaux.

Les nouvelles annonces du Président-directeur général de jetBlue laissent à penser que cette dernière annoncera prochainement notre capitale comme nouvelle destination de son réseau.

N’oublions pas que les acteurs sur l’axe transatlantique sont nombreux et que le produit Business de jetBlue sera en concurrence direct avec celui de La Compagnie qui, années après années, a su trouver ses clients.

Et vous, aimeriez-vous découvrir jetBlue sur le long-courrier ?

Tyler.

x
BoardingArea