KLM Cityhopper, la filiale régionale de KLM, a reçu mardi son premier Embraer E195-E2 à l’occasion d’une cérémonie de livraison sur les terres de l’avionneur brésilien à São José dos Campos. Cette première livraison d’un E2 à KLM (et à son bailleur ICBC Aviation Leasing), porte à 50 le nombre total d’avions Embraer au sein de la flotte de KLM Cityhopper.

Crédit : Embraer

Premier Embraer E195-E2 pour KLM Cityhopper.

Initialement, en novembre 2019, KLM Cityhopper signait une commande ferme de 21 Embraer E195-E2 assortie de 14 options supplémentaires. Les 21 premiers appareils devaient être acquis via un contrat de leasing avec les bailleurs Aircastle et ICBC Aviation Leasing. Cette commande majeure auprès de l’avionneur brésilien avait déjà été annoncée sous forme de lettre d’intention portant sur 15 commandes fermes et 20 options au dernier salon du Bourget. Au prix catalogue, cette cette acquisition avait été estimée à 2,48 milliards USD.

Désormais, la commande totale porte sur 35 appareils répartis comme suit :

  • 25 commandes fermes dont 10 seront loués à ICBC Aviation Leasing et 15 à Aircastle
  • 10 options

En effet, KLM avait récemment transformé quatre options en commande ferme soit de 21 à 25 appareils ; ces derniers ayant été ajoutés dans les carnets de commande d’Aircastle.

Crédit : Embraer

L’avion a intégré la flotte de KLM à Amsterdam au terme d’un vol de livraison comportant 2 escales depuis le Brésil :

  • Recife
  • Gran Canaria

Crédit : FlightRadar24

Un avion éco-responsable.

Avant tout, KLM a fait le choix de l’Embraer E190-E2 pour ses caractéristiques opérationnelles et environnementales. En effet, le renouvellement de la flotte de la compagnie aérienne néerlandaise est une stratégie désormais actée au sein du groupe lui permettant de réduire notamment son empreinte environnementale. À ce titre, l’avionneur brésilien affirme que cet avion de nouvelle génération est spécialement conçu pour réduire les émissions de dioxyde de carbone ainsi que la pollution sonore.

Les références environnementales de l’Embraer E190-E2 sont remarquables.

En effet, le nouvel appareil brésilien offre une réduction de 31% des émissions par siège par rapport aux E190 de première génération de KLM Cityhopper. Ainsi, les émissions de carbone sont presque 10% inférieures par trajet permettant, au cours d’une année traditionnelle, une émission réduite de 1 500 tonnes pour chaque E195-E2.

La pollution sonore, quant à elle, est également considérablement diminuée. Les données constructeurs présentent une empreinte sonore réduite de 60% (n’oublions pas que la plateforme aéroportuaire d’Amsterdam-Schipol dispose de règles très strictes en la matière). Par ailleurs, le faible niveau de bruit externe de la famille E2 est déjà bien en deçà des futures limites prévues par l’OACI.

« Le nouvel E2 va vraiment faire une différence. L’ajout du E195-E2 à notre flotte est un élément essentiel de notre plan visant à réduire notre empreinte carbone d’au moins 50% par personne et par km d’ici 2030. Le 195-E2 n’est pas seulement un avion économiquement attractif, il convient également parfaitement dans le cadre de notre initiative de développement durable Voler de manière responsable. Nous nous engageons plus que jamais à réduire l’impact de notre empreinte environnementale et écologique. Le renouvellement de la flotte est actuellement le principal facteur de réduction de CO2. » – Warner Rootliep, Directeur général de KLM Cityhopper.

Crédit : Embraer

Crédit : Embraer

En cabine.

Immatriculé PH-NXA, le nouveau E195-E2 est configuré avec 132 sièges répartis en 3 classes de voyage :

  • 20 en classe Business
  • 8 en classe Economy Confort
  • 104 en classe Economy

C’est l’équipementier Recaro et son entrée de gamme SL3710 qui ont été retenu par KLM afin d’équiper son nouvel appareil. À noter cependant que malgré la présence théorique de 3 classes de voyage, ni le siège ni la configuration diffèrent et seules les personnalisations ont été légèrement adaptées (couleurs et appuis-tête).

Néanmoins, ce choix de siège unique permet à KLM de moduler sa cabine en fonction des remplissages de ses différentes classes.

Le drame des compagnies européennes !

Crédit : Embraer

Crédit : Embraer

Crédit : Embraer

Conclusion.

Ce nouvel avion de dernière génération permettra à KLM Cityhopper de satisfaire les ambitieux objectifs environnementaux qu’elle s’est fixée.

Point positif, les vols de la filiale néerlandaise sont courts permettant ainsi de ne pas souffrir trop longtemps de l’inconfort de ce siège ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea