L’annonce de l’arrivée à Paris du Boeing 747-8 de Korean Air date du mois de janvier 2019 mais l’appareil s’est posé pour la première fois à Charles de Gaulle le 4 mai 2019. Ainsi, pendant la saison estivale IATA et jusqu’au 28 septembre 2019, la compagnie aérienne coréenne ajoute une huitième fréquence parisienne à ses couleurs (et toujours en partage de code avec Air France) avec cet appareil.

 

Boeing 747-8 à Paris.

Si Korean Air effectue ses 7 rotations traditionnelles en Airbus A380, la fréquence estivale supplémentaire est opérée depuis le 4 mai 2019 en Boeing 747-8. Le dernier vol est prévu pour le 28 septembre 2019, un mois environ avant le début de la saison hiver IATA.

Ce vol supplémentaire a été ajouté le samedi, en sus des vols KE901 et KE902.

Il quitte Seoul le samedi à 10h50 et se pose à Paris à 16h30 le même jour. Au retour, l’appareil part de Charles de Gaulle à 18h et se pose à Incheon le lendemain à 12h. Les vols sont respectivement numéroté KE903 et KE904.

Dès le samedi 5 octobre 2019, la compagnie aérienne coréenne reprendra son planning de vol habituel.

Le Boeing 747-8 de Korean Air peut accueillir jusqu’à 368 passagers à son bord.

  • 6 en Première classe (Kosmo Suites 2.0)

Pour mémoire, si Korean Air a récemment retiré de son réseau de Première classe 27 destinations, Paris demeure bien entendu desservie par la classe de voyage la plus élevée de la compagnie aérienne.

  • 48 en classe Affaires (Prestige Suites)

  • 314 en classe Economy

Les passagers First, Business et Economy sont installés au pont principal du Boeing 747-8 tandis que 22 passagers Business supplémentaires peuvent prendre place au pont supérieur.

Outre ses 7 Boeing 747-8 cargo, Korean Air fait voler 10 Boeing 747-8 dont le premier a été reçu il y a 3 ans déjà.

Conclusion.

En matière de confort passagers, l’arrivée du Boeing 747-8 de Korean Air sur Paris est une véritable montée en gamme, notamment en First où la Kosmo Suite 2.0 est véritablement privative et en Business où le full flat et full access fait son apparition.

On en viendrait presque à souhaiter son maintien sur l’axe ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea