La start-up supersonique américaine Boom prévoit de lancer des vols d’essai dès cette année, en prévision d’un premier vol commercial en 2023. Par ailleurs, elle vient de finaliser une levée de fond de 100 millions de dollars afin de permettre à l’entreprise de se développer rapidement.

L’aventure Boom.

Grâce à cette deuxième vague d’investissement, le financement total du projet est porté à 141 millions de dollars. Un éventail d’investisseurs provenant de la Sillicon Valley ayant auparavant investi dans Google, AirBnb ou DropBox sont maintenant liés à ce projet hors-norme. Avec cette levée de fond, la société souhaite envoyer son démonstrateur XB-1 dans les cieux avant la fin de l’année.

Surnommé Baby Boom, le XB-1 a deux places et est en cours de construction.

Cet avion est trois fois plus petit que son grand frère Overture, la version qui accueillera les passagers. Toutefois, il pourra atteindre la même vitesse de Mach 2.2 soit 2 715 km/h. Il est à noter que cette vitesse de pointe est légèrement supérieure à celle du Concorde (2 179km/h) et qu’il s’agit de l’avion civil le plus rapide jamais construit.

Cela lui permettra de voler entre New York et Londres ou Sydney et Hong Kong en moins de quatre heures. Concernant les liaisons les plus longues comme celle reliant Sydney à Los Angeles par exemple, le temps de vol serait réduit à environ six heures.

La fourchette de prix pourrait se situer aux alentours des 5 000 dollars afin d’effectuer un aller-retour transatlantique.

Le successeur du Concorde est conçu pour accueillir jusqu’à 55 passagers dans une cabine uniquement dédiée à la classe Affaires.

La configuration serait en 1-1 avec un siège inclinable.

Cependant, les compagnies aériennes pourraient commander l’avion dans une configuration à deux classes de voyage associant une classe Affaires de 15 sièges et une Première classe de 30 suites spacieuses. Sur les vols les plus longs, le fait de pouvoir s’allonger ou de déjeuner en tête à tête est plus qu’appréciable.

La clé du succès sera le moteur et la technologie qui réduiront le boum sonique à un simple bruit sourd – quelque chose sur lequel la NASA travaille également – tout en cherchant à rendre les décollages et les atterrissages d’Overture aussi silencieux que les avions subsoniques classiques.

À ce jour, seules deux compagnies aériennes ont publiquement soutenu Boom.

Japan Airlines a investi 10 millions de dollars et a placé une option pour 20 appareils, tandis que Virgin Atlantic dispose de 10 appareils en options.

Conclusion.

Le voyage supersonique se rapproche à grand pas et alliera rapidité et confort.

La route est encore longue mais d’ici une dizaine d’année, il y a de fortes probabilités pour que ce mode de transport se soit démocratisé.

Le récent investissement de 100 millions de dollars est a saluer mais il reste marginal quant au coût total du projet (soit 6 milliards de dollars).

Espérons que le premier prototype effectue comme prévu son premier vol cette année et que de nouveaux investisseurs le rejoignent.

Et vous, seriez-vous prêt à payer un peu plus cher afin de voyager à Mach 2.2 ?

Augustin.

x
BoardingArea