Il y a quelques jours, l’Inde prenait la décision de suspendre la délivrance de visas pour les étrangers afin de limiter la propagation du coronavirus sur son sol. Aujourd’hui, le sous-continent a renforcé ses mesures restrictives et entend suspendre toute l’activité aérienne dans 48 heures.

Crédit : Internet

Des mesures de confinement.

Afin de limiter autant que possible la propagation du virus sur son sol, l’Inde prévoit désormais de fermer ses aéroports aux opérations internationales d’ici quelques heures et pour une durée d’une semaine.

Ainsi, à compter du 22 mars et jusqu’au 29 mars 2020, aucun avion ne pourra décoller à destination de l’Inde ou quitter le sous-continent.

La mesure a été annoncée aujourd’hui par la direction générale de l’aviation civile indienne.

Cette restriction ne concerne pas uniquement les passagers étrangers.

En effet, elle s’applique également aux ressortissants indiens qui chercheraient à rentrer ou à sortir du territoire.

Enfin, l’Inde se réserve le droit de prolonger les mesures instaurées par cette circulaire.

À noter que les horaires sont indiqués en IST soit Indian Standard Time. Il existe une différence de 5 heures (en plus) entre l’horaire IST et l’horaire GMT (Greenwich Mean Time) et 4 heures (en plus) entre l’horaire IST et l’heure de Paris.

Conclusion.

L’Inde prend des mesures d’urgence afin de juguler autant que possible la propagation du coronavirus sur son sol.

Mardi 17 mars 2020, les autorités indiennes faisaient état de seulement 127 personnes contaminées et de 3 morts sur une population de 1,35 milliard d’habitants : des chiffres jugés incohérents et très peu fiables par la communauté internationale, compte tenu notamment du piètre état de la situation sanitaire dans le sous-continent indien.

Selon certains observateurs, l’interdiction faite aux ressortissants indiens d’accéder au territoire est certainement motivée par le nombre important de cas de contamination au Moyen-Orient parmi les salariés venus d’Inde.

Tyler.

x
BoardingArea