Depuis le début du conflit en Ukraine, l’image de Vladimir Poutine s’est trouvée altérée à jamais. Outre ses folles menaces d’utiliser l’arme nucléaire, les décisions prises par ce dernier n’ont eu de cesse d’inquiéter le monde entier. La nouvelle loi, signée aujourd’hui par le Président Poutine, autorise les opérateurs russes à enregistrer sur le territoire national les avions étrangers qu’ils louent.

Airbus A350 Aeroflot

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

La nouvelle loi de Poutine permet aux compagnies aériennes d’enregistrer des avions étrangers en Russie.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a donné lieu à toutes sortes de sanctions de la part de la communauté internationale.

Le secteur de l’aviation a également été impacté par ce conflit.

En effet, des dizaines de pays ont interdit aux compagnies aériennes russes l’accès à leur espace aérien.

Par ailleurs, il a été interdit à de nombreuses sociétés de location d’avions (les « leaser » européens et américains) de louer des avions aux compagnies aériennes russes, ce qui signifie que des centaines d’appareils devraient être immédiatement saisis. En conséquence, il a été demandé aux opérateurs russes de cesser d’assurer la plupart des vols internationaux, dans l’espoir d’empêcher la saisie de ces avions.

Des centaines d’appareils exploités par les compagnies aériennes russes sont enregistrés aux Bermudes (pour des raisons fiscales et d’assurance notamment). Mais les Bermudes viennent de révoquer les certificats de navigabilité de ces avions, en raison du manque de surveillance possible.

Face aux défis auxquels l’aviation russe est confrontée, Vladimir Poutine a signé aujourd’hui une loi qui légalise essentiellement l’appropriation d’avions par les compagnies aériennes russes. Avec cette nouvelle loi, les compagnies aériennes russes sont autorisées à placer des avions qui leur sont loués sur le registre des avions de la Russie.

Avec plus de 500 appareils loués par des compagnies étrangères en Russie, cette loi permet officiellement aux opérateurs russes de continuer à exploiter ces avions. Telle qu’elle est décrite, cette nouvelle loi est conçue comme une mesure visant à « garantir le fonctionnement ininterrompu des activités dans le domaine de l’aviation civile ».

Ces avions, pouvant désormais être enregistrés en Russie, pourront également obtenir des certificats de navigabilité nationaux. À noter toutefois que ces compagnies seront limitées quant aux destinations vers lesquelles elles pourront faire voler ces avions.

On peut donc s’attendre à ce que ces avions ré-enregistrés ne soient exploités que pour des liaisons domestiques (à quelques exceptions près).

En effet, un avion ne peut être enregistré que dans un seul pays à la fois.

En enregistrant en Russie ces avions sans l’accord des véritables propriétaires, il devient peu probable que les opérateurs soient autorisés à les faire voler en dehors des vastes frontières russes.

Il s’agit d’une interdiction majeure qui aura des conséquences sur les opérateurs eux-même.

La décision de la Russie signifie que les compagnies aériennes russes seront confrontées à des problèmes, y compris après la fin du conflit actuel que nous espérons proche.

S7

Conclusion.

Vladimir Poutine vient de signer une loi permettant aux compagnies aériennes russes de ré-enregistrer des avions étrangers en Russie malgré le fait que ces appareils appartiennent à des sociétés de leasing étrangères (européennes et américaines), censés être saisis.

Nous vivons une époque très particulière où le Président d’un pays, embourbé dans un conflit désastreux, légalise purement et simplement le vol de biens étrangers au profit de son industrie.

Tyler.

x
BoardingArea