Actualité Brève

BBJ 747-8i à saisir : la famille royale qatarie s’en sépare pour seulement 400 millions de dollars USD !

Publié par Tyler Birth

Si l’attente interminable dans les aéroports ou l’inconfort de certains appareils ont eu raison de votre goût pour le transport aérien, la famille royale qatarie vous propose d’acquérir l’un de ses deux Boeing BBJ 747-8i pour moins de 400 millions de dollars USD. L’affaire du siècle : d’autant plus que l’avion n’a que très peu été utilisé !

Crédit : Alec Wilson / Wikicommons

BBJ à vendre !

Bien entendu, l’appareil est accessible à toutes les bourses, ou presque. Difficile de résister donc, nous pouvons le concevoir.

Actuellement, la flotte Amiri du Qatar compte, entre autres avions, deux Boeing 747-8i plutôt récents. En effet, on compte aussi 3 Airbus A340 et 2 Airbus A330, sans oublier des monocouloirs (Airbus A319 et A320).

C’est l’avion immatriculé VQ-BSK qui semble être à vente selon le site internet AvBuyer, en charge de la négociation ! Pour mémoire, l’appareil a été livré par Boeing Business Jet en décembre 2012, et l’intérieur a été achevé en décembre 2014 (soit deux ans après sa livraison) pour une mise en service finalement en janvier 2015.

Si nous connaissions l’appareil avec sa livrée atypique …

… c’est finalement tout de blanc vêtu qu’il est actuellement proposé.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet avion n’a pas été usé par les vols.

En effet, il n’affiche que 436 heures de vol au compteur pour seulement 200 cycles !

Par ailleurs, si l’appareil en version commerciale, avec 3 classes de voyage à bord, peut accueillir plus de 400 passagers, cet avion VIP a été prévu pour pouvoir accueillir à son bord 94 passagers au total :

  • 76 passagers
  • 18 membres d’équipage 

À l’intérieur, le style demeure pour le moins suranné.

L’avion dispose même de son propre bloc opératoire en cas de besoin.

Conclusion.

Les 400 millions de dollars, c’est le prix d’achat de l’appareil.

Nul doute que celui-ci ne se négociera pas à ce prix là. La famille royale s’attend donc à perdre quelques millions lors de la vente de cet appareil qui finalement ne semble pas être d’une grande utilité.

Ainsi, le tarif n’est pas communiqué. Il demeure toujours possible de les contacter afin d’obtenir un devis.

Crédit : controller.com

Mais il me paraît peu probable d’obtenir le véritable prix sans montrer patte blanche !

N’oublions pas que le Qatar subit actuellement une situation de blocage illégal et que toute économie est bonne à prendre. Rien n’indique cependant que le pays soit contraint à de lourdes restrictions au point de vendre ses avions royaux.

À vos chéquiers ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x