Actualité Reportages

Oman Air – Business – MCT/SLL – Boeing 737-800

Publié par Tyler Birth

Depuis le 20 mars 2018, l’aéroport international de Mascate a ouvert les portes de son nouveau terminal. Exit l’ancien bâtiment (presque) délabré, Oman Airports inaugure avec ce nouveau terminal une nouvelle ère. Les infrastructures sont d’ailleurs particulièrement bien pensées et c’est Oman Air, la compagnie nationale, qui règne ici en véritable maitresse des lieux qui en profite pleinement.

Nous avons eu le plaisir de le découvrir à l’occasion d’un vol à destination de Salalah, dans le sud du Sultanat d’Oman.

Les passagers Business et First Oman Air disposent d’une zone dédiée afin de procéder à leur enregistrement.

De nombreux espaces y ont été pensés pour que les passagers puissent patienter confortablement en attendant l’accomplissement de ces formalités. L’ensemble est très bien conçu.

Une file prioritaire, réservée à ces passagers premium, est également prévue au filtre de sécurité.

Oman Air propose depuis la semaine dernière à ses passagers Business, First et encartés un nouveau salon flagship. Nous reviendrons en détail sur ce salon dans un article dédié.

Le vol pour Salalah est indiqué au départ en porte B9.

Les portes d’embarquement sont très élégantes dans ce nouveau terminal. Oman Airports a visiblement pensé à tous les détails !

L’appareil est à son point de stationnement. Oman Air positionne un monocouloir sur la ligne MascateSalalah. Il s’agit ce matin d’un Boeing 737-800 (mais c’est également sur cette route qu’il est possible d’emprunter le Boeing 737 MAX 8 aux couleurs de la compagnie nationale).

Pour ceux qui ont connu les embarquement en bus, c’est plaisant (et confortable) de voir des passerelles à Oman !

La cabine.

J’embarque à bord de l’appareil immatriculé A4O-BV. Celui-ci a rejoint la flotte de la compagnie aérienne nationale en novembre 2014.

Récent, l’avion est équipé du SkyInterior de Boeing, plébiscité aussi bien par les clients que les compagnies aériennes. Attention cependant, toute la flotte de monocouloir d’Oman Air n’est pas aussi récente et il y a encore une proportion d’avion non équipés de ces nouveautés.

On apprécie tout particulièrement la capacité des « nouveaux » coffres à bagage Boeing.

Notre B737-800 est bi-classe. En effet, Oman Air propose deux cabines de voyage sur la ligne : Business et Economy.

La classe Business peut accueillir jusqu’à 12 passagers (sur trois rangs), tandis que la cabine Economy peut permettre à 144 clients de prendre place.

La cabine est configurée en 2 -2.

Je m’installe au siège 1A pour ce court vol.

Le siège est un recliner.

Ce siège est en tissu avec l’appui-tête en cuir. Les harmonies cabines sur cet avion rendent le produit un peu daté, ce qui est dommage. Néanmoins, la présence du cuir sur l’appui-tête permet d’en améliorer l’aspect.

Le siège est équipé d’un véritable repose-pieds.

Si le produit n’est pas full flat (ce qui n’a aucune importance sur le réseau domestique mais est plus handicapant sur les routes les plus longues du réseau régional), ce recliner permet de se reposer confortablement.

Un véritable oreiller, très épais, est installé sur l’assise du siège dès l’embarquement.

Le panneau de contrôle est situé sur l’armature latérale du siège.

Une liseuse individuelle permet aux passagers d’adapter leur éclairage personnel.

Un IFE central est installé sur les deux parois de la cabine. Il est possible d’y suivre la géovision pendant le vol.

C’est également là que sont diffusées les consignes de sécurité.

Consignes.

À noter que tous les passagers Business disposent également d’un véritable IFE, placé sous l’accoudoir central.

Celui-ci est conçu par Thales et est de bonne taille.

Mais ce n’est pas tout ! En classe Economy également les clients ont accès à un système de divertissement personnel.

L’appareil opère sur le réseau régional d’Oman Air ; le chargement du système de divertissement est donc optimal. Par ailleurs, celui-ci est intuitif permettant une utilisation efficace de l’IFE.

On y retrouve par exemple des films dont les dernières nouveautés cinématographiques.

Mais également des séries télévisées.

Ou bien de la musique.

Par ailleurs, là aussi les passagers peuvent profiter de la géovision.

J’apprécie particulièrement l’airshow 3DMaps de Thales.

Les différentes vues proposées sont agréables.

Ma préférence revient à la vue depuis le poste de pilotage. Celle-ci nous permet d’apercevoir notre destination lorsque l’on sen approche.

Un port USB ainsi qu’une prise internationale permettent de recharger les appareils énergivores. Le duo de siège offre ainsi deux prises et deux ports. Ils sont situés entre les deux sièges.

La pochette en face du siège contient la littérature de bord, une bouteille d’eau ainsi qu’un casque audio.

Le caque est identique à ce que l’on peut trouver sur le moyen-courrier. Il est présenté dans une housse de protection afin d’assurer aux voyageurs de sa propreté.

Eau.

La tablette est située dans l’armature du siège.

Déployée, elle offre une surface suffisante pour travailler ou accueillir un plateau afin de se restaurer.

La prestation.

Oman Air se démarque par la qualité de son offre globale.

En effet, même sur ses lignes domestiques, la compagnie aérienne propose un solide produit Business.

Les passagers se voient proposer une boisson d’accueil. Sur le plateau présenté par l’équipage : jus d’orange et jus de citron. Néanmoins, il est tout à fait possible de demander une autre boisson dont, bien entendu, de l’eau.

Comme c’est la coutume, sont ensuite proposés café arabe et dattes.

Une tablette à partager est située entre les deux sièges ; elle permet de déposer le verre d’accueil et le café arabe.

Oshibori : chaud ou froid. Le choix est suffisamment rare pour être noté.

La prise de commande est effectuée au sol avant le décollage. L’hôtesse me propose de choisir entre un plat chaud (des oeufs brouillés) ou un sandwich au poulet. Le vol est matinal, je demande le plat chaud.

Le vol est court. Pourtant, la table est dressée.

Ainsi, comme on peut s’y attendre, le service se fait au plateau une fois l’altitude de croisière atteinte.

Les couverts sont en métal et discrètement marqué du logo Oman Air.

Le plat chaud n’est pas appétissant.

Malheureusement, il se révèlera être aussi mauvais gustativement que visuellement.

Néanmoins, il est accompagné de fruits frais et d’un fromage blanc. Corrects.

Proposition de différents pains chauds.

Le jus d’orange est fraichement pressé et délicieux.

Je demande un thé pour boisson chaude. Celui-ci m’est apporté dans une tasse dédiée avec une soucoupe sur laquelle deux pierres de sucre sont déposées.

Celui-ci provient de la maison Dilmah.

Les plateaux sont ramassés à la convenance des passagers avant la fin du vol.

Conclusion.

La compagnie nationale du Sultanat d’Oman propose un solide produit Business sur ce court vol domestique.

L’appareil est récent, le siège est confortable et Oman Air a le mérite de servir un plat chaud.

Le catering est cependant perfectible autant sur l’aspect visuel que gustatif. A posteriori, j’aurais probablement dû choisir le sandwich au poulet qui reste une valeur sure, les oeufs en avion étant souvent ratés.

Le chargement de l’IFE est identique à celui du long courrier et permet de se divertir agréablement.

À moins de préférer les vues de l’extérieur ! 😉

Tyler. 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x