Actualité Brève

Résultats annuels : Qatar Airways s’en sort (très) bien !

Publié par Tyler Birth

Les années passent mais ne se ressemblent pas. Qatar Airways a du faire face à une année 2017 pour le moins compliquée. La raison ? Le blocage illégal du pays. En effet, en juin 2017, l’Arabie Saoudite, le Yémen, les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn, et l’Égypte ont stoppé les relations diplomatiques qu’ils entretenaient avec le Qatar induisant notamment pour Qatar Airways, la compagnie aérienne nationale, l’impossibilité de s’y poser ou même d’emprunter les couloirs aériens survolant leurs territoires. Ainsi, si l’État du Qatar a conservé d’excellentes relations avec certains partenaires salutaires, à l’instar de l’Iran, de la Turquie et du Sultanat d’Oman, ce sont 18 vols régionaux qui ont été immédiatement suspendus par la compagnie à l’oryx. De quoi potentiellement ternir le bilan annuel de la compagnie.

Mais Qatar Airways a montré qu’elle savait être réactive.

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth / Do not use without our consent

En publiant officiellement ses résultats aujourd’hui (le rapport consolidé est accessible en cliquant ici), la compagnie aérienne nationale du Qatar prouve sa résilience face au blocage illégal.

« Cette année de turbulence a inévitablement eu un impact sur nos résultats financiers, qui reflètent les effets négatifs du blocus illégal sur notre compagnie aérienne. Cependant, je suis heureux de dire que grâce à notre solide planification des activités, à nos actions rapides face à la crise, à nos solutions axées sur les passagers et à notre personnel dévoué, l’impact a été minimisé et n’a certainement pas été aussi négatif qu’espéré dans les pays voisins. » – Akbar Al Baker, Président-directeur général du Groupe Qatar Airways

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth / Do not use without our consent

Ainsi, Qatar Airways présente :

  • une amélioration de 7,22% de ses produits d’exploitation
  • une croissance de 9,96% de sa capacité (kilomètres par sièges disponibles)
  • une baisse de la croissance de ses revenues de 19%
  • une croissance des recettes de fret de 34,4% par rapport à sa capacité en fret (kilomètres par tonnes disponibles) en croissance également de 13,95% 
  • une marge EBITDAR de 23% à 9,714 milliards de QAR. L’EBITDAR (soit bénéfices avant intérêts et impôts) a été inférieur de 1,759 milliard de QAR à celui de l’année précédente.

La baisse de la croissance des revenues du Groupe est, pour Qatar Airways, directement liée à la situation de blocage. La baisse de la marge EBITDAR (à savoir, les bénéfices avant intérêts et impôts) est, quant à elle, en lien direct avec l’allongement du temps de vol résultant du blocus illégal et de la perte de sièges en provenance des pays de blocus.

En revanche, Qatar Airways a de quoi être fière de ses activités cargo très florissantes.

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth / Do not use without our consent

Malgré cette situation particulière, Qatar Airways peut démontrer qu’elle s’en sort bien (il suffit de se pencher sur Etihad pour s’apercevoir que tous n’ont pas cette chance dans la région …), c’est aussi et surtout qu’elle a su prendre des mesures efficaces immédiatement.

En effet, celle-ci a procédé, dans un premier temps, au redéploiement de sa flotte en effectuant des ajustements en fonction des routes affectées par le blocage.

De nombreuses nouvelles destinations ont ainsi été inaugurées.

À la fin de l’été 2017, Qatar Airways avait procédé à l’ouverture de 6 routes :

  • Doha – Dublin
  • Doha – Nice
  • Doha – Skopje (capitale de la Macédoine)
  • Doha – Sohar (Sultanat d’Oman)
  • Doha – Kiev
  • Doha – Prague

Aujourd’hui, la compagnie aérienne a lancé 24 nouvelles destinations au total depuis le début du blocus, élargissant ainsi son réseau de plus de 150 liaisons dans le monde depuis son hub de Doha et poursuivant ses plans de croissance ambitieux en Europe et en Asie.

Conclusion.

Outre ces résultats très corrects compte tenu de la situation difficile du Qatar dans la région, le Groupe Qatar Airways n’a eu de cesse de maintenir ses opérations pour rester profitable.

Qatar Airways est devenue cette année la compagnie de lancement de l’Airbus A350-1000 (le dernier né de l’avionneur européen), mais a également intégré 20 nouveaux appareils, portant sa flotte à 213 avions.

Par ailleurs, le Groupe Qatar Airways n’a pas renoncé à ses investissements puisqu’elle est devenue propriétaire de 9,99% du capital de Cathay Pacific mais également de 49% de AQA Holdings, détentrice de la nouvelle Air Italy.

Maintenue en 2017 pour la quatrième année au rang de meilleure compagnie aérienne au monde selon l’organisme de notation Skytrax, Qatar Airways prouve, s’il le fallait, qu’elle a encore de belles années devant elle ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

  • Qatar est la compagnie la plus classe et la plus exigeante en terme de service
    Comme quoi quand on s engage dans cette voie il est toujours possible de s en sortir face à l adversité
    C est une bonne leçon pour l Arabie saoudite qui souhaite faire la leçon au Qatar alors qu elle devrait balayer devant sa porte
    Qatar est la meilleure business au monde depuis plusieurs années et certainement pour longtemps encore
    Bravo Qatar bonne continuation

Publier un Commentaire

x