En novembre 2017, à l’occasion de la précédente édition du Dubai Air Show, et tandis que nous attendions tous une commande salutaire d’Airbus A380, Emirates a créé la surprise en annonçant un engagement portant sur 40 Boeing 787-10. Cette commande potentielle, estimée à 15 milliards USD au prix catalogue, ne devrait pas être confirmée par la compagnie aérienne de Dubai.

Crédit : Emirates / Boeing

Une commande judicieuse ?

Emirates opère une flotte uniforme composée d’Airbus A380 et de Boeing 777.

Jusqu’à présent, la compagnie aérienne de Dubai s’est montrée fervente supportrice du Super Jumbo de l’avionneur européen. Mais récemment, Emirates a décidé de mettre fin à cette aventure après la réception des derniers appareils restants en commande à l’horizon 2021.

À terme, la compagnie aérienne disposera de 125 Airbus A380 en flotte.

Par ailleurs, Emirates a reçu l’intégralité des Boeing 777 commandés.

Aujourd’hui, outre les derniers A380 en attente, la compagnie détient 260 avions dans les carnets de commande des avionneurs.

  • 40 Airbus A330-900
  • 30 Airbus A350-900
  • 35 Boeing 777-8X
  • 115 Boeing 777-9X
  • 40 Boeing 787-10

Les 70 Airbus commandés se justifient par l’annulation des Airbus A80 tandis que 150 Boeing 777X permettront à Emirates de maintenir une flotte de Triple 7 jeune.

Il est cependant difficile de comprendre les raisons qui ont motivé Emirates à revenir sur leur stratégie de flotte uniforme.

Prendra ou ne prendra pas ?

La commande de Boeing 787-10 n’a pas été officiellement signée entre l’avionneur et la compagnie aérienne de Dubai.

En revanche, lorsque Emirates a publié ces derniers jours sont rapport annuel portant sur l’exercice 2018/2019, la compagnie aérienne a décidé de ne plus faire état des 40 Boeing 787-10 à la différence des Boeing 777X, Airbus A330-900 et A350-900.

Est-ce un aveu de retrait d’Emirates ?

Ce qui est certain c’est que ni la compagnie aérienne ni Boeing ne semblent vouloir communiquer ouvertement sur cette annulation.

Conclusion.

Le Boeing 787-10 est un bon appareil. En revanche, celui-ci n’est pas l’avion le plus adapté aux opérations (très) long courrier et il est possible qu’Emirates ai envisagé son achat pour des liaisons de courtes ou moyennes distances.

Aujourd’hui, la compagnie aérienne ne semble plus intéressée par cette acquisition.

Pour l’heure, le Boeing 787-10 compte 173 unités fermes commandées.

Selon vous, Emirates en fera t-elle partie ? 

Tyler.

(HT : Air & Cosmos)

x
BoardingArea