Les programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières annoncent progressivement les mesures qu’ils entendent prendre afin de permettre à leurs membres de faire face aux interdictions de se déplacer.

La semaine dernière, nous vous présentions la décision du Qatar Airways Privilege Club d’étendre pour une durée de 6 mois le statut de ses clients encartés.

Il y a quelques jours, Flying Blue, bien plus timide que les autres, révélait à son tour la réévaluation des seuils de ses statuts pour une petite sélection de membres. En revanche, les programmes de fidélité de Qantas et d’Aeroflot sont incontestablement montés hier sur les premières marches du podium en prolongeant jusqu’en février 2022 le statut de leurs membres.

Si d’autres compagnies ont également annoncé des actions complémentaires, American Airlines semble hésiter à faire ce geste.

American Airlines : fera ou fera pas ?

Kurt Stache, le vice-Président en charge de l’expérience client est intervenu dans un message vidéo afin d’évoquer la pandémie de coronavirus et les conséquences que cette dernière emporte sur les déplacements des voyageurs fréquents.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Kurt Stache évacue rapidement la question. Le sujet du programme AAdvantage et de ses membres est évoqué à partir de la 30e seconde de l’allocution et s’achève à la 55e seconde.

S’il relate les inquiétudes de ses clients, il n’apporte aucune réponse immédiate et sursoit à prendre une décision.

« À nos membres AAdvantage qui ont posé des questions sur la possibilité d’obtenir le statut d’élite à la lumière des changements imprévus, nous avons également une brève mise à jour pour vous. Nous apprécions le temps que vous passez avec nous et savons que beaucoup d’entre vous ont des questions sur ce que l’incertitude de COVID-19 signifie pour votre qualification d’élite pour 2021. Nous étudions des options pour nous assurer que vous êtes reconnu pour votre fidélité soutenue, et nous partagerons plus de détails dès que nous les aurons. » – Kurt Stache, vice-Président en charge de l’expérience client d’American Airlines.

La décision devra attendre.

Conclusion.

Il est difficile de comprendre le comportement d’American Airlines qui, au quotidien, est confrontée à la dure réalité de la demande pendant cette période de pandémie.

La compagnie aérienne américaine n’aura que très peu de choix. Elle devra soit offrir à ses clients davantage de temps pour conquérir leur requalification comme Qatar Airways, Qantas ou Aeroflot soit diminuer les seuls d’attribution à l’instar de Flying Blue.

Quoi qu’il en soit, la fidélité devra être récompensée …

Tyler.

(HT : Loyalty Lobby)

x
BoardingArea