5   +   1   =  

Depuis la propagation du coronavirus, le secteur du transport aérien tourne indiscutablement au ralenti. Rares sont les compagnies aériennes à maintenir encore des lignes ouvertes. Dans le Golfe, aussi bien Emirates qu’Etihad, FlyDubaï, ou encore Oman Air, ont cessé complètement leurs opérations. Ainsi, dans la région, seule Qatar Airways poursuit le rapatriement des voyageurs bloqués aux quatre coins du monde vers leurs pays d’origine. La compagnie nationale du Qatar travaille en étroite collaboration avec les autorités française afin de ramener autant de ressortissants que possible.

Crédit : William Verguet / Flickr

Des rapatriements vers la France.

Depuis plusieurs semaines, Qatar Airways est mobilisée aux côtés de notre gouvernement afin de ramener les français chez eux. En effet, la compagnie aérienne de Doha joue un rôle essentiel dans le rapatriement de nos ressortissants bloqués à l’étranger.

Depuis le 14 mars 2020, la compagnie à l’oryx a fait voler plus de 14 000 clients vers la France via une quarantaine de vols réguliers et plus de 4 000 passagers sur une dizaine de vols charter, dédiés quant à eux exclusivement au rapatriement de nos ressortissants.

En effet, dans un premier temps, Qatar Airways a poursuivi sa desserte de Paris Charles de Gaulle par des liaisons régulières malgré une modification notable de son programme de vol.

Ainsi, vers et depuis Paris, la compagnie aérienne a stoppé la rotation QR037/038 depuis le 20 mars 2020 et la rotation QR041/042 à compter d’aujourd’hui, le 1er avril 2020. Pour l’heure, les reprises sont respectivement envisagées à compter du 1er et du 31 mai 2020.

En revanche, Qatar Airways a fait le choix de maintenir la rotation QR039/040 entre le 1er avril et le 30 juin 2020. Les vols réguliers seront tout d’abord opérés par un Airbus A350-900 puis par un Boeing 777-300ER.

Ensuite, dans un deuxième temps, la compagnie aérienne nationale du Qatar, a programmé des vols charter vers Paris, en coopération avec le gouvernement.

Ces vols sont amenés à se multiplier.

Ainsi, ce sont 7 vols de rapatriement supplémentaires qui sont prévus cette semaine en étroite collaboration avec les autorités françaises :

  • 3 vols charter entre l’Australie et Paris : depuis Perth hier, Sydney le 2 avril 2020 et Melbourne le 4 avril 2020 ;
  • 2 vols charter entre l’Inde et Paris : depuis Chennai et Goa aujourd’hui, le 1er avril 2020 ;
  • 2 vols charter entre les Philippines et Paris : depuis Cebu aujourd’hui, le 1er avril 2020 et Manille le 3 avril 2020.

 

 

Qatar Airways assure qu’elle met tout en oeuvre pour maximiser le nombre de vols disponibles afin de permettre le retour de nos ressortissants sur le territoire national.

« Nous savons qu’il y a beaucoup de personnes qui veulent être avec leur famille et leurs proches en ces temps difficiles. Nous continuons à opérer autant de vols que possible vers les villes du monde entier. Parfois, les gouvernements mettent en place des restrictions telles que nous ne pouvons tout simplement pas voler vers ce pays. Nous travaillons en étroite collaboration avec les gouvernements du monde entier et, dans la mesure du possible, nous rétablirons ou ajouterons plus de vols si nécessaire. » – Akbar Al Baker, Président-directeur général du groupe Qatar Airways.

À noter que la compagnie aérienne met en place des tarifs spécifiques pour ses vols de rapatriement.

Négociés avec les autorités françaises, les sièges aux tarifs les plus bas sont vendus en priorité. Néanmoins, les avions ne sont pas extensibles et, sur certains vols, seuls les sièges en Business sont encore disponibles au moment de la réservation. Dès l’annonce de ces vols spéciaux (et des invitations envoyées par les autorités françaises par courriel), il est conseillé aux ressortissants de réserver le plus tôt possible afin de se garantir une place à bord.

Conclusion.

Qatar Airways oeuvre aux côtés de l’État français au retour de nos ressortissants bloqués aux quatre coins du monde.

La compagnie aérienne de Doha n’est néanmoins pas la seule à prêter main forte. Néanmoins, Qatar Airways n’est pas une compagnie tricolore et son aide est à saluer.

Selon notre Ministre des Affaires étrangères : des acteurs dont la France se souviendra.

Tyler.

x
BoardingArea