Alors que les frontières se rouvrent progressivement en Europe, pour les ressortissants de l’espace Schengen notamment, le reste du monde demeure globalement isolé. Si, la semaine dernière, le gouvernement de Hong Kong annonçait la reprise progressive des vols en correspondance via l’aéroport international de la région administrative spéciale, le tourisme ne devrait, quant à lui, pas reprendre avant les trois prochains mois, au bas mot.

La reprise des vols en correspondance à Hong Kong.

Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, à la tête de l’Exécutif de Hong Kong depuis 2017, avait annoncé, le 25 mai 2020, la réouverture progressive de certains services publics, et avait notamment programmé la reprise progressive des vols en correspondance au sein de l’aéroport international à partir du 1er juin 2020

En effet, depuis le 25 mars 2020Hong Kong avait du interdire les transits sur son sol afin d’éviter localement la propagation du coronavirus.

Cette situation avait contribué à plonger dans le rouge les activités de Cathay Pacific, réduisant ainsi la fréquentation de l’aéroport à moins de 1 000 voyageurs par jour au plus fort de la crise.

« La chef de l’Exécutif de Hong Kong, Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, a déclaré mardi que les karaoké, les boîtes de nuit, les piscines et les salles de spectacle de Hong Kong, qui ont été fermés dans le cadre des mesures visant à limiter la propagation du coronavirus, pourront rouvrir après le 28 mai 2020.

S’adressant aux journalistes avant une réunion hebdomadaire de la direction, Lam a également déclaré que les transits aéroportuaires reprendront progressivement à partir du 1er juin 2020.

À partir du 29 mai 2020, les établissements de loisirs susmentionnés seront toutefois obligés de continuer à respecter les dispositions anti-pandémiques.

La décision d’assouplir les restrictions intervient alors que Hong Kong revient lentement à la normale après n’avoir enregistré aucun nouveau cas local pendant 11 jours consécutifs et que les écoles devraient reprendre par phases à partir de mercredi. » – China Daily Asia.

À l’instar de Singapore Airlines à Singapour (où les vols en correspondance sont de nouveau autorisés à compter d’aujourd’hui)Cathay Pacific devait pouvoir reprendre progressivement les dessertes habituelles de son réseau. Depuis cette date, la compagnie aérienne basée à Hong Kong a, par exemple, annoncé la reprise de sa desserte parisienne à compter du 23 juillet 2020 à raison de 3 vols hebdomadaires opérés en Airbus A350-1000.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Pas de visiteurs pendant les 3 prochains mois.

Comme nous l’annoncions fin mai 2020, la région administrative spéciale n’a pas rouvert ses frontières aux voyageurs étrangers, à la différence de certains pays comme l’Espagne et la Grèce. Par ailleurs, une période de quarantaine de 14 jours est toujours en vigueur pour la sélection très restreinte de passagers autorisés à se poser sur le territoire, à l’instar des ressortissants nationaux.

La décision est tombée aujourd’hui.

En effet, le Secrétaire à la Santé de Hong Kong a annoncé que l’interdiction des arrivées de non-résidents serait prorogée de 3 mois supplémentaires, jusqu’en septembre 2020, a minima.

Depuis quelques jours, la région administrative spéciale connait quelques nouveaux cas sur son sol. Ce constat a, probablement, amené l’Exécutif local à prendre cette décision.

Crédit : Reuters

Conclusion.

La situation semble, pour l’heure, instable.

L’Exécutif de Hong Kong n’est pas prêt à rouvrir les frontières du territoire national avant d’être fixée sur l’évolution de la pandémie.

Décidément, Cathay Pacific aura payé un lourd tribu à cette crise sanitaire …

Tyler.

x
BoardingArea