Actualité Brève

Etihad Airways annulera bien partiellement sa commande d’Airbus A350 et de Boeing 777X !

Publié par Tyler Birth

Les premières rumeurs ont commencé à circuler en juin dernier lorsqu’Etihad Airways débutait ses recherches de financement auprès de banques locales lui permettant notamment d’honorer ses contrats avec les avionneurs européens et américains : la compagnie aérienne d’Abu Dhabi envisageait de renoncer à la livraison de certains avions commandés. Il faut dire que les temps sont durs pour Etihad. En effet, la compagnie aérienne aérienne a enregistré des pertes records, s’élevant désormais à près de 3 milliards de dollars, à la suite d’investissements malheureux chez Alitalia et Air Berlin notamment (évalués à hauteur de 800 millions de dollars des pertes actuelles d’Etihad). À noter également que l’agence de notation Fitch n’envisage pas le retour de saines finances chez Etihad avant au moins 2022 estimant que la compagnie aérienne continuera de perdre de l’argent jusqu’à cette date.

Alors, ces derniers mois, la compagnie aérienne d’Abu Dhabi n’a eu de cesse de réévaluer sa stratégie pour ne pas sombrer. Compte tenu du non-intérêt qu’elle suscite à sa consoeur des Émirats Arabes Unis, Emirates, Etihad n’a pas d’autre choix que de de sortir seule du bourbier dans lequel elle s’est empêtrée. Ainsi, nous avons dernièrement pu assister à une série d’annonce en provenance d’Abu Dhabi quant à la nouvelle gestion de la compagnie aérienne : licenciement de la surpopulation de pilotes, fermetures de routes jugées à pertes, réduction de certaines activités cargo, vente de son immobilier (avec, par exemple, la fermeture des salons de Paris Charles de Gaulle et Londres Heathrow). Il ne faut pas oublier que depuis, a minima, l’année écoulée, Etihad Airways a également renié sur la qualité afin de réduire ses pertes abyssales.

L’objectif pour s’en sortir – murmure t-on chez Etihad ? La réduction de 10% du coût d’exploitation de la compagnie aérienne.

Si l’emprunt désespérément recherché par la compagnie aérienne devrait permettre de maintenir la commande de Dreamliner, il en est tout autre pour celles des Boeing 777X et des Airbus A350.

Depuis le 14 février 2019, l’avionneur européen a confirmé être entré en discussion avec Etihad Airways afin de parvenir à un accord portant sur la réduction de sa commande d’Airbus A350.

Au total, la compagnie aérienne d’Abu Dhabi a commandé 62 avions de la famille A350XWB (classée jusqu’à présent 3e plus gros clients du dernier né de l’avionneur) répartis en :

  • 40 Airbus A350-900
  • 22 Airbus A350-1000

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Ainsi, selon Airbus, Etihad pourrait renoncer à 42 appareils au total soit l’intégralité de sa commande d’Airbus A350-900 et de deux Airbus A350-1000. En conséquence, celle-ci ne devrait recevoir que 20 avions au total. En revanche, notre confrère britannique, Aviation Analyst, est plus pessimiste dans ses prévisions. En effet, selon un papier publié le 16 février 2019, il semblerait qu’Etihad a décidé de renoncer à 57 appareils au total pour ne conserver que 5 Airbus A350-1000.

Mais du côté américain, les affaires en cours avec Abu Dhabi ne sont pas non plus au beau fixe.

En effet, toujours selon Aviation Analyst, Etihad pourrait renoncer à 20 des Boeing 777X commandés. La commande passée avec l’avionneur européen étant de 26 avions, la compagnie aérienne ne recevrait que 6 exemplaires de cet appareil.

Pour Etihad, la réduction de ces deux commandes vient confirmer sa nouvelle stratégie.

La nouvelle direction de la compagnie aérienne reconnait avoir échoué là où les deux autres ME3 ont excellé : faire transiter les passagers à Dubaï ou à Doha afin de leur faire poursuivre leur voyage. Le slogan From Abu Dhabi to the world perdra donc de ton éclat puisque Etihad va désormais recentrer ses activités sur Abu Dhabi plutôt que de n’en faire qu’un point de transit vers le reste du monde.

C’est l’avènement du point à point.

Conclusion.

Nous nous en doutions depuis plusieurs mois. L’annulation partielles de ces commandes n’étaient plus qu’une question de temps.

Si rien n’a officiellement été confirmé à ce jour, il est fort probable qu’Etihad s’en tienne à ce plan de restructuration.

Compte tenu des nouvelles ambitions de la compagnie aérienne, cette quantité impressionnante d’appareils neufs n’est plus nécessaire.

D’autant plus quand Etihad peine à en remplir certains ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire

x
BoardingArea