Nous l’imaginions tristement fini, mis au rebut : un bel avion à la carrière prématurément achevée par la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. En effet, progressivement, les compagnies aériennes opératrices ont, tour à tour, annoncé le retrait anticipé des Airbus A380 de leur flotte, devant ainsi faire face à la diminution de la demande en transport aérien. Les plus alarmistes des observateurs nous annonçaient une lente et morne reprise du trafic et pourtant, un an après, de plus en plus d’opérateurs du super jumbo ont fait le choix de réintroduire graduellement ce type avion afin d’assurer leurs opérations. Quels sont-ils ?

Crédit : Planespotter.net / Akbarali Mastan

Le retour des Airbus A380 ?

Avant la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, l’Airbus A380 comptait pas moins de 15 opérateurs incluant les deux derniers venus : All Nippon Airways et Hi Fly (en provenance du marché de l’occasion).

Avec la COVID, nombreuses ont été les compagnies aériennes à l’instar d’Air France, de British Airways, de Lufthansa, de Qatar Airways, ou encore d’Etihad Airways à suspendre temporairement, pour certaines, et définitivement, pour d’autres, les opérations de leurs Airbus A380.

Avec les réouvertures progressives des frontières mondiales et la reprise soutenue de la demande en transport aérien, le retour du super jumbo dans les airs est devenu l’une des solutions envisagées pour fournir suffisamment de sièges aux passagers.

ANA a réceptionné son troisième et dernier Airbus A380.

All Nippon Airways a une utilisation atypique de sa sous flotte d’Airbus A380.

En effet, depuis l’acquisition du premier appareil, ces derniers sont exclusivement destinés à la desserte de l’axe JaponHawaï.

Avec la pandémie liée au coronavirus et la crise sanitaire qui en a découlé, en raison notamment de la fermeture des frontières américaines et japonaises, l’intégration d’un troisième Airbus A380 afin de soutenir la demande s’est rapidement révélée être superflue.  Ainsi, en mai 2020, la compagnie aérienne japonaise annonçait le report de la livraison de son troisième et dernier super jumbo.

Le 15 octobre 2021, All Nippon Airways réceptionnait son nouvel appareil depuis les usines d’Airbus basées à Toulouse.

L’avion, immatriculé JA383A, était en stand-by depuis plusieurs mois. Il s’agit de l’Airbus A380 en livrée orange, appelé « Ka La » (ce qui signifie littéralement « coucher de soleil »).

Crédit : Airbus

Si l’avion demeure, pour l’instant, immobilisé à Tokyo (à l’instar des deux autres qui n’effectuent que quelques vols de maintien), il devrait prochainement prendre son envol vers l’archipel d’Hawaï pour le plus grand bonheur des vacanciers japonais.

L’A380 d’Emirates dans les airs.

À la différence des autres opérateurs du super jumbo, Emirates possède une flotte atypique et, pour l’heure, incroyablement homogène.

En effet, aussi bien sur le long que sur le court courrier, la compagnie aérienne basée à Dubaï déploie exclusivement des Boeing 777 et des Airbus A380. Il était donc logique que cette dernière remette rapidement en service ses très gros porteurs dès les premiers sursauts de la demande.

Avec plus d’une centaine d’Airbus A380 en flotte, Emirates a fait le choix logique de positionner ses derniers avions reçus sur les axes qu’elle dessert. Et le nombre de destinations desservies par le super jumbo augmente de semaines en semaines.

Désormais, depuis Dubaï, Emirates dessert aussi bien Le Caire qu’Amman, ou encore Paris, New York, Londres, Vienne, nouvellement Manchester, et d’autres en Airbus A380.

Depuis la Chine vers le monde avec l’Airbus A380 de China Southern Airlines.

Le seul opérateur chinois de l’Airbus A380 poursuit paisiblement la desserte de ses routes depuis le début de la pandémie de coronavirus (ce qui est suffisamment atypique pour être ici mentionné).

Crédit : OMAAT / Boarding Area USA

China Southern Airlines possède 5 appareils en flotte (avec une moyenne d’âge de 9,5 ans) et déploie actuellement ses Airbus A380 vers Melbourne, Sydney, Amsterdam, Los Angeles, Tokyo, Vancouver, ou encore Paris.

L’Airbus A380 de Qatar Airways viendra prochainement soutenir la demande.

Son Excellence Akbar Al Baker a parlé : ses Airbus A380 reprendront les airs, pour partie, très prochainement – afin de soutenir l’augmentation de la demande internationale en transport aérien. Il faut dire que Qatar Airways est privée d’une partie de sa flotte depuis son litige avec l’avionneur européen au sujet de l’Airbus A350.

Pour mémoire, les Airbus A380 avaient été immobilisés dès le mois de mars 2020 sans pour autant interrompre les opérations de Qatar Airways qui elles, se sont poursuivies, dès le début de la crise.

Crédit : The Travelers Club

Pour l’heure, il ne s’agit que de 5 appareils (mais l’intégralité de la sous flotte pourrait être amenée à reprendre du service) qui viendront desservir les destinations à forts potentiels du réseau de la compagnie aérienne basée à Doha. Parmi ces destinations, on compte notamment Londres et Paris.

Ainsi, alors que les conditions d’entrée au Qatar s’assouplissent pour les voyageurs français, Qatar Airways a annoncé le 11 octobre 2021, non seulement le retour de sa troisième fréquence quotidienne à destination de Paris – Charles de Gaulle à partir du 15 décembre 2021 mais également le positionnement d’un Airbus A380 sur l’axe afin de répondre à cette demande en forte croissance.

Il s’agira de la rotation QR039/QR040.

En complément de la Qsuite, c’est aussi l’occasion pour Qatar Airways de déployer son produit de Première classe sur des axes fortement susceptibles d’intéresser une clientèle attentive.

Crédit : The Travelers Club

Et British Airways ?

L’Airbus A380 de British Airways sera le premier opérateur européen du super jumbo à lui faire reprendre du service.

En effet, la compagnie aérienne basée outre-Manche a précisé qu’elle ferait de nouveau voler ses Airbus A380 dès le mois de novembre 2021 (initialement prévu en mai 2021) afin notamment de soutenir ses dessertes vers les États-Unis.

Les Airbus A380 de British Airways opéreront, dans un premier temps, vers un certain nombre de destinations moyen et court-courriers afin de permettre aux équipages techniques et commerciaux de se réapproprier l’avion.

Pour l’heure, la compagnie aérienne membre de oneworld a annoncé les 3 premières destinations du réseau de l’A380 :

  • Dubaï
  • Miami
  • Los Angeles

Avec une flotte de 12 appareils, British Airways pourrait nourrir de nouvelles ambitions en fonction de l’augmentation de la demande.

Crédit : Internet

Conclusion.

La carrière de l’Airbus A380 n’est visiblement pas terminée. Si ce dernier ne sera plus produit par l’avionneur européen, il n’en demeure pas moins qu’il continuera, à plus ou moins long terme, de voler chez certains opérateurs.

La remise en service du super jumbo chez Emirates, Qatar Airways ou encore British Airways montre bien qu’il était peut-être un peu trop tôt pour conclure à une fin prématurée d’un si bel avion ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea